Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Amaury Vassili dévoile sa face cachée à l'occasion de la sortie de son nouvel album...(Interview)

22 Octobre 2012 - 08:55

A l'occasion de la sortie de son nouvel album "Una parte de mi", Amaury Vassili a accepté de répondre à nos questions en toute transparence...


Amaury Vassili dévoile sa face cachée à l'occasion de la sortie de son nouvel album...(Interview)
Amaury Vassili, le plus jeune ténor français revient aujourd'hui dans les bacs avec un 3ème album. "Una Parte De Mi". Celui-ci succède donc à "Vincero" (double disque de platine) et "Cantero" certifié disque de platine. Des succès qui ont influencé et marqué l'artiste.

En effet, Amaury est conscient que pour durer il faut penser marketing et jouer le jeu des médias quitte à en oublier parfois l'artiste... Ce qui n'empêche pas le jeune chanteur de s'éclater dans ce qu'il fait et de s'investir de plus en plus dans sa musique...

Amaury, ton album sort aujourd’hui dans les bacs, est ce que tu vas faire un truc particulier pour te porter bonheur ?

Je vais aller l’acheter ! On m’a dit de le faire la première fois, je ne savais pas pourquoi, on m’a dit que ça portait bonheur. Je ne suis pas très superstitieux mais ça je vais le faire, car ce serait dommage de ne pas l’acheter et d’en vendre 4 fois moins cette fois-ci.

On dit souvent que le 3ème album est celui de la maturité est-ce le cas pour toi ?

Je pense avoir franchi un autre cap, ma voix commence à arriver à maturité totale. Je me suis vraiment appliqué dans cet album, que ce soit dans la composition ou dans l’écriture, je n’ai pas été jusqu’à écrire mais j’ai donné des intentions de texte et les directions dans lesquelles je voulais aller : pour ne pas avoir 12 chansons qui parlent d’amour. Bon, après, je ne peux pas non plus éliminer "l’amour" car c’est quand même mon fond de commerce. J’ai les cheveux longs, je suis romantique… Ca fait un peu branleur de dire ça mais c’est vrai (rire)...
En tout cas maintenant je sais où je veux aller et je ne me suis pas laissé guider par les conseils de la maison de disque ou mes managers. Là, je me suis vraiment positionné comme le gérant de toute cette petite entreprise et c’est magique. Parce que finalement, je me rends compte que quand on est qu’interprète, c’est qu’une infime partie du travail. Alors que la quand tu commences à rentrer dans le processus de création, ça apporte beaucoup d’émotions. Pour moi il y a une vraie évolution, et c’est mon meilleur album


Pourquoi ne pas avoir poussé plus loin et avoir essayé d’écrire un ou plusieurs textes, qui auraient ensuite été traduit en Italien ?

Tu dois le ressentir quand tu as besoin d’écrire, et je n’ai pas ressenti ce besoin. En plus les textes que je griffonne ne vont pas avec le genre de musique que je fais, j’écris plus à la rime et au filling comme Grand Corps Malade…

"Cet album, j'en suis vraiment fière..."

Amaury Vassili dévoile sa face cachée à l'occasion de la sortie de son nouvel album...(Interview)
Que pourra-t-on découvrir de différent dans ce nouvel album ?

Déjà l’orchestration est complètement différente : On a gardé une base de classique avec un grand orchestre, auquel on a intégrer guitare, basse, batterie pour avoir plus de mouvement. Afin que ce soit plus dynamique sur scène et d’ouvrir quelques portes sur la mise en scène. Avec cette nouvelle orchestration on est vraiment dans l’expectative de plein de chose. On sait que cet album a beaucoup de potentiel parce que les thèmes classiques que j’ai repris (Mozart, Bach, Chopin…) parlent à la terre entière.
Peut-être que certain diront que se sont que des reprises, mais pour moi c'est autre chose...


Pourquoi « Una parte de mi" comme premier single et titre de l’album ?

J’avais envie que ce soit un thème fort, et je trouvais ça bien que le premier single soit le titre de l’album. Parce que quand je présente quelque chose, je veux le faire en grande pompe... Et le Mozart, je le trouve génial et efficace, car il reste dans le crane. Et c’est important que les gens puissent identifier mes chansons. Avoir une identité forte, dans le classique en tant qu’Amaury Vassili c’est difficile, et se servir de Mozart pour arriver à ses fins, c’est une des manières, les plus agréable. Car on va co-composer en collant son nom à celui de Mozart alors que l’on est un pauvre petit chanteur… C’est un truc de malade…

Est-ce que l’italien est obligatoire en classique ?

Non d’ailleurs à la base j’étais partie pour faire un album en espagnol, car je savais que j’avais du potentiel la-bas, et c’était un peu la facilité. Et l’idée c’est un peu évaporée quand j’ai commencé à rentrer en studio, et a bosser avec Quentin Bachelet le producteur de l'album. On est parti sur David Esposito comme auteur, car il écrit super bien, il sait ce que je veux comme texte et il connaît ma voix. Je ne regrette pas ce choix car ça nous a permis de travailler en équipe et que je puisse apporter ma pierre à l’édifice. C’était chouette de voir tout ce monde réfléchir à des thèmes classiques.

"Il y a quand même une recherche marketing"

Amaury Vassili dévoile sa face cachée à l'occasion de la sortie de son nouvel album...(Interview)
Pourquoi t’attaquer à de grands classiques et ne pas aller vers des chansons complètements inédites ?

Pour moi la création à ses limites, car il y a quand même une recherche marketing. A l’heure actuelle il ne faut pas se leurrer, on ne peux plus faire de la musique comme elle vient. C’est pernicieux, mais aujourd’hui on a tendance à se demander si ce qu’on fait peut marcher. Alors qu’on devrait pas se dire, est ce que je vais kiffer de faire ça en musique… Mais non, on se pose des questions marketing du coup parfois ça refreine quelques idées. C’est pour ça qu’on est parti sur des thèmes classiques car ça parle à la terre entière.

Tu parles marketing, ne te sens-tu pas prisonnier de l’image que tu as véhiculé ?

Je suis capable un jour d’être le gendre idéale et le lendemain un mauvais garçon…

Dans ta carrière aussi ?

Je ne me sens pas emprisonné, puisque naturellement je ne peux pas m’empêcher de penser aux conséquences des choses mauvais que je pourrais dire ou faire. Donc ressortent forcément les choses plus gentilles et plus aseptisées. Effectivement, je me met des barrières, mais je me dit : "le mieux est dire ce que tu penses ou ce qui peut t’emmener plus loin"...
Par exemple l’Eurovision n’est peut-être pas quelque chose que j’aurais fait naturellement mais quelque chose au fond de moi m’a poussé à le faire. Car mon public est le public qui vote et regarde l’Eurovision donc j’avais des chances de gagner. En plus j’aime bien les défis
Finalement je ne me sens pas prisonnier dans la musique parce que j’adore ce que je fais, mais plutôt dans la société car on me colle cette image lyrique alors que je n’ai aucune formation, je suis rien, je suis un chanteur à voix, comme Lara Fabian. La seule chose qui change c’est que je chante en Italien du coup ça fait un peu plus grandiloquent. Je ne suis que l’évolution moderne des chanteurs à voix.


"Finalement j’ai ma petite originalité…"

Amaury Vassili dévoile sa face cachée à l'occasion de la sortie de son nouvel album...(Interview)
On te retrouve en duo avec Sofia Essaidi sur "Il Selenzi Tra Noi", comment s’est-il décidé ?

Avec Sofia, on s’est régulièrement croisés sur les plateaux télé, on restait souvent plusieurs heures à parler, on a bien sympathisé. Le producteur de l’album Quentin est ami avec elle, donc on s’est rapproché comme ça. Avec Sofia c’était vraiment magique, c’est vraiment une fille qui en vaut la peine et on ne peut pas dire ça de tout le monde dans ce métier.
Donc ça s’est super bien passé, elle s’est mise une méga pression, mais le résultat est parfait, elle a fait exactement ce que je voulais et ce que j’avais imaginé. Elle a réussi à s’intégrer dans mon univers sans oublier le sien et c’est exactement ce qu’il fallait faire.


Et avec Dominique Magloire comment ça s'est passé ?

C’était vraiment drôle parce qu’on n’a pas du tout la même manière de travailler, moi je suis super cool, détente, on prend son temps, alors que Dominique était plus dans le travail et la retenue. Elle cherchait vraiment la précision totale, du coup c’était drôle de voir comment 2 chanteurs « lyriques » pouvaient être si différents sur la préparation. Alors finalement j’ai ma petite originalité… Quand on voit comment je travaille on se rend bien compte que je ne suis pas du tout un chanteur lyrique.

Tu as fait beaucoup de concours mais il y en a un que tu as toujours refusé : c’est la Star Ac, pourquoi ?

Parce que je ne vois pas l’intérêt de montrer son cul à la caméra ! C’était ça qui me faisait flipper. J’étais jeune en plus… Moi j’ai toujours dit à mes managers : la Star Ac je dis "oui" que si on me donne un contrat de gagnant. Parce je n’ai pas envie d’être estampillé Star Ac ou autre. Quand je vois comment les participants ont du mal a éclater, comme Sofia. Je n’avais pas envie de prendre ce risque là. Et si je suis là aujourd’hui c’est surement parce que je n’ai pas fait ce genre d’émission. Après, je joue quand même le jeu des médias pour vendre mes disques mais c’est différent…

T ‘as été influencé par Groban, Pagny… Qui font de la variété et une musique populaire tout en mettant en avant leur voix. Est ce que ça te tente ?

Pourquoi pas faire un double album plus tard : avec une partie populaire, de variété et une autre plus classique. Comme ça, ça permettrait de ne pas heurter mon public et de m’ouvrir à un autre. Après chaque chose en son temps, on verra comment fonctionne celui là.

Alors quels sont les projets pour la suite ?

Je travaille sur un autre projet qui verra le jour plus tard, qui n’a rien à voir avec l'album, puisque c’est un chanteur de reggae qui m’a contacté pour qu’on travaille ensemble. C’est bien parce qu’en musique les gens sont un peu fermés, et ça change, je suis content qu'il m'ait contacté.


Jennyfer Bedjai
Jeune journaliste, j'essaie au mieux d'écrire sur ce que j'aime, c'est à dire "La Musique". J'adore... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Août 2016 - 10:50 Julie Zenatti se livre avant la rentrée !


loading...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites


loading...













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement