Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Face à Face avec Dania Gio

19 Décembre 2013 - 12:50

Nouvelle pépite de la chanson Française, Dania Gio a dévoilé un excellent premier album, il y a quelques jours, et à cette occasion nous avons eu le plaisir de partir à sa rencontre pour une interview en toute simplicité.


Face à Face avec Dania Gio
Forte d’une grande expérience dans le monde de la musique, Dania Gio est loin d’être une débutante dans le milieu et pourtant la demoiselle débarque seulement en 2013 avec « Face à Face » l’un des albums forts de cette fin d’année, produit par les internautes sur My Major Company. A l’occasion de cette sortie, Dania s’est prêtée au jeu de l’interview, et nous a fait passer un agréable moment

1) Un album fraichement sorti, un nouveau clip, une belle promotion, mais avant de parler de tout cela dit moi
comment tu vas ?


Je vais très bien, puisque c’est une période très importante de ma vie, je suis très très heureuse de pouvoir mettre cet album dans les bacs. C’est un travail qui m’a pris beaucoup temps, donc c’est un véritable accomplissement qui se fait pour moi.

2) Tu as un parcours assez étonnant, un concours remporté en 2002 sur une radio, en 2004, tu es choisie par Phil Collins pour intégrer sa célèbre fondation, tu assures sa 1ere partie en Allemagne devant 100 000 spectateurs. Tu sembles avoir une bonne étoile. Que se passait il dans ta tête à chacune de ses étapes importantes ?

Toutes ses dates m’ont permis de gagner de l’expérience que j’ai pu utiliser pour l’album et pour la scène, mais également pour mon identité vocale. Ce sont vraiment de magnifiques expériences pour moi, travailler avec Phil Collins, faire les Totaly Spies ou bien encore chanter avec Iveryse c’est juste parfait, et jusque là je suis fier de mon parcours.

3) A partir de 2008 les choses évoluent encore pour toi, en interprétant le générique de la série Totaly Spies, et surtout tu es choisie pour poser ta voix sur un film Disney, qui n’est autre que Tarzan 2. A ce moment là, pensais tu que ta carrière allait enfin décoller ou savais tu déjà que ce serait encore une étape ?

J’ai vraiment cru que ma carrière allait décoller quand j’ai rencontré Phil Collins, je vivais vraiment dans un monde de rêves, je ne savais pas vraiment ce qu’était le monde du showbusiness. Finalement c’est bien plus tard que tout a pris, et encore je n’en suis qu’au début. Sincèrement les choses doivent arriver quand elles doivent arriver, et malgré tout, ces expériences m’ont permis de grandir pour réaliser cet album, à écrire un texte, à composer une chanson

4) Deux ans plus tard, tu es choisie pour interpréter le générique de la série Tara Duncan, et surtout tu es préférée à Superbus et à Jena Lee. Ce devait être une fierté à ce moment là ?

C’est une fierté si on veut, surtout que ce sont des artistes que j’aime beaucoup et pour qui j’ai beaucoup de respect. Jena et Jennifer avaient totalement leur place sur le projet, et la décision finale fut prise par les producteurs. A ce moment là cela m’a ouvert une nouvelle porte, celle de la comédie, car j’y ai joué un peu la comédie, et c’est vraiment ce que j’ai aimé le plus sur ce projet et qui fut vraiment bien mis en valeur que ce soit pour le clip, comme pour le reste.

5) Malheureusement pour toi ce nouveau générique ne débouchera pas encore. A ce moment là, est ce que tu n’as pas quelques doutes, et pourquoi pas l’envie de tout arrêter ?

Jamais ! J’ai vécu des moments terribles, car ce n’est pas tout rose derrière, et cela en a surpris plus d’un, que je m’accroche autant, et peut être qu’un jour je révélerais des choses dans un livre ou autre, mais je peux te dire, que pas une seule seconde j’ai voulu dévier de ma route. Je suis une véritable passionnée, je ne fais pas ça pour le fric ou pour la notoriété. Je suis vraiment au service de la musique.

J’ai vécu des choses qui m’ont endurcie

6) Si je comprends bien, tu as eu quelques déceptions dans ce milieu…

Oui, vraiment. J’ai eu une éducation pour être une personne honnête, je fonctionne plus avec le cœur, cela vient de mes origines italiennes, donc c’est vrai que j’ai eu plusieurs déceptions, et rapidement le monde utopique s’est effondré.

7) Justement quelle expérience t’a le plus marqué pour être autant déçu ?

Joker ! Je raconterais tout ça dans un prochain épisode J’ai vécu des choses qui m’ont endurcie, qui font qu’aujourd’hui je ne me laisse plus faire. Aujourd’hui j’ai signé avec un magnifique label qui est My Major Company, je travaille avec une équipe formidable. J’ai morflé par le passé, mais aujourd’hui j’ai une superbe équipe autour de moi.

8) En France on aime bien cataloguer les gens, n’avais tu pas peur de n’être qu’une chanteuse de générique ?

Non pas du tout, car j’ai toujours eu mon projet d’album à côté, je composais, et ce sont juste pour moi des expériences supplémentaires. Pour moi, c’est comme si je jouais un rôle dans un film, et donc cela ne me collera pas à vie et ça ne va pas nuire à mon image.

9) 2011 les choses changent et surtout le succès est au rendez vous, tu débarques sur My Major Company. Pourquoi ce choix de la production participative ?

Ca s’est fait naturellement. Mon meilleur ami, m’a conseillé de m’y inscrire, j’ai demandé plusieurs avis autour de moi, car je ne savais pas où nous allions aller, et nous avons décidé de mettre en avant le titre « S’il nous plait », les choses se sont bien déroulés, les producteurs ont eu le coup de cœur pour moi et nous avons réussi à récolter les 100 000€. Je remercie plus que tout mon meilleur ami pour cette très bonne idée.

10) Très rapidement tu obtiens les 100 000€ requis pour la production, et on te retrouve sur l’un des titres d’Iveryse et c’est encore le succès. Comment t’es tu retrouvé sur le single d’Iveryse ?

Alors pour le coup, c’est le groupe qui est venu me chercher et pour le coup c’est vraiment un honneur. Je venais tout juste de signer avec My Major Company, donc je ne m’attendais pas à une telle demande. Ils m’ont appelé, et m’ont dit que j’avais le profil idéal pour faire ce duo, tout s’est fait très vite, et ce fut un véritable cadeau en attendant de faire l’album.

11) Ta jauge sur My Major Company a été ouverte en Septembre 2011, le financement a été finalisé le 24 Janvier 2012 et ton album est sorti le 25 Novembre 2013. Pourquoi y a-t-il eu autant de temps d’attente avant d’avoir l’album en main ?

Il fallait faire du bruit avec de sortir l’album. On ne sort pas un tel projet qui est le fruit de plusieurs années de collaborations en une semaine parce qu’il faut le sortir. Nous avons décidé de repousser cette sortie au maximum, car j’avais besoin de me créer une communauté, et c’est justement ce qui se passe actuellement car j’ai de plus en plus de fans et je les remercie de me soutenir, et là c’était donc le bon moment pour le sortir. Mais j’avoue l’album est prêt depuis un peu plus d’un an.

je ne cours pas après la notoriété ou l’argent, j’aime la musique avant tout.

12) Justement, voilà plus de 10 ans que tu es dans le milieu, que tu ne lâches rien, et c’est un véritable exemple à suivre mais qu’est ce qui fait que ça n’a pas marché avant ?

Tu sais les choses, ça ne s’explique pas. Ca ne s’est pas fait avant ce n’est pas grave, ça permet de gagner en expérience, et puis comme je l’ai dit, je ne cours pas après la notoriété ou l’argent, j’aime la musique avant tout. Je ne préfère pas me focaliser sur la réussite, aujourd’hui mon objectif était de pouvoir sortir cet album, et j’ai réussi, et rien que pour ça je suis très heureuse.

13) As-tu fait des sacrifices pour en arriver jusque là ?

Je te rassure je n’ai pas couché (rires). J’ai fait énormément de sacrifices, je n’ai pas eu d’adolescence, je n’ai presque pas eu de petits copains, car je n’en avais pas le temps, et puis j’ai décidé de me mettre à fond dans la musique, donc c’est un investissement énorme pour une jeune fille, je n’ai pas vécu les soirées énormes avec les amis, même je me suis rattrapée ces derniers temps car les circonstances ont fait que j’ai pu. Effectivement j’ai fait énormément de sacrifices

14) Rassures moi, tu ne regrettes en rien tous ses sacrifices ?

Jamais !

15) Tu es heureuse ?

Oh oui, et si c’était à refaire, je le referais sans hésiter.

16) Il y a quelques mois tu arrives avec le titre très addictif « S’il nous plait » et dès lors les médias tombent littéralement sous ton charme. Pensais tu avoir autant de retour positif ?

C’est plaisant d’avoir autant de retours, mais je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, car c’était toujours difficile d’évaluer ton propre disque, ou ton propre single. J’ai de la chance que ce titre est fort, et je pense qu’il n’a pas fini de poursuivre sa route, et je suis confiante de son arrivée sur plus de radios. Je suis déjà contente du bruit qu’il a fait, mais maintenant on va aller plus loin.

je suis aussi une grande passionnée. Je vis tout ça avec mes tripes

17) Dès lors tout le monde te compare à Tal, même si ton univers est lui plus Pop-Rock, et vise certainement un public plus large. Qu’est ce que ça te fait justement d’être déjà comparée à une chanteuse qui a su avoir un succès aussi rapide ?

En toute franchise je ne savais pas qu’il y avait une telle comparaison. Ca me touche beaucoup, car c’est une artiste qui a réussi et ça force le respect. Aujourd’hui j’ai besoin d’installer mon propre style, mon propre univers. Certains diront que j’utilise l’Auto Tune sur mon album, mais étrangement, ma voix est déjà « auto tuné », je me suis créée une identité vocale, à force de passer des heures en studio, après tant d’expériences. C’est une grande joie d’être comparée, mais voilà aujourd’hui j’arrive avec un album, un univers et je m’appelle Dania Gio (rires)

18) Tu es vraiment quelqu’un de déterminée

Pas seulement je suis aussi une grande passionnée. Je vis tout ça avec mes tripes, j’y met un maximum d’émotion, et la preuve en est avec « Face à Face », où pendant l’enregistrement je me suis mise à pleurer, tellement je me suis mis dans ce titre, tellement je ressentais cette chanson, jusqu’à en avoir mal au ventre.

19) Ce qu’il y a d’étonnant dans l’écoute de cet album, c’est la puissance d’interprétation, on te sent très impliquée dans chaque texte qui ne sont pourtant par venus de ta plume sauf un. Des titres qui évoquent les doutes, les peurs, les déceptions, l’amour, l’envie. N’est ce pas trop difficile de s’approprier les textes des autres ?

Non dans la mesure où des auteurs qui sont juste incroyables. J’ai eu la chance de travailler avec François Welgryn, Vincent Baguian et aussi Alana Filippi qui également travaillé avec Calogero et qui a notamment écrit « S’il nous plait », qui était pour moi un véritable titre original, et j’ai adoré la façon dont elle l’a écrit, et il y avait aussi Amaury Salmon. Ce sont des auteurs qui sont renommés, et j’ai eu cette chance de collaborer avec eux, ce fut un vrai bonheur, car ils sont vraiment à l’écoute. François Wegryn je l’ai connu lorsqu’il collaborait avec son compositeur Yorgos Benardos, et je ne pouvais pas faire cet album sans l’avoir. Sur les textes il a fait un merveilleux travail, notamment « Sur Ma Vie en éclat », car au départ, ce titre je l’ai écrit en Anglais, et il a tout de compris comment il fallait l’écrire, et le rendu n’est pas pathétique, c’est touchant, tout est très bien ciblé, c’était un sacré challenge. Vincent Baguian m’a soumis « Faux Paradis » je n’y ai rien touché, j’ai adoré de suite car c’est vraiment ce que j’aurai pu écrire avec plus d’expériences et surtout plus de talent.

20) Dans cet album tu signes le titre « Le Dernier Mot », peux tu nous expliquer son histoire ?

L’histoire de ce titre est basée des faits réels, sur les relations malsaines, où l’on s’aime fort mais on se détruit, un thème fort qui me touche car j’ai été spectatrice dans ma famille d’un tel comportement. C’est une destruction violente, et surtout très sournoise. J’ai écrit ce titre pour illustrer un peu l’histoire de qui veut avoir le dernier mot, et jusqu’où on peut aller, au point d’aller jusqu’à fermer la bouche de quelqu’un de façon littéraire. C’est un véritable combat entre deux personnes

21) Après avoir vécu tant de choses, tu as certainement beaucoup de chose à dire et puis tu as une belle plume, donc pourquoi ne pas avoir signé plus de titres ?

C’est une bonne question que l’on ne m’a jamais posé, alors d’abord félicitation de me l’avoir posé. Dans le prochain album, il y aura beaucoup plus de ma personne, m’impliquer bien plus en tant qu’artiste. Dans ce premier album j’ai quand même pu mettre un peu de moi sur toutes les chansons. En écoutant cet album, en lisant ses textes, et en ayant travaillé avec tous ses auteurs et ses compositeurs, je sais que j’ai grandi, et que cela va m’aider pour le second, car ça m’a formé, je sais maintenant vers quoi je veux me diriger et vers quoi je ne veux pas et je pense que c’est très bien que ce soit fait ainsi.

la scène me manque

22) Maintenant que l’étape de l’album est passée, place maintenant à la scène avec un premier show dans quelques jours au Divan du Monde. Pas trop stressée ?

C’est un première date, j’ai vraiment hâte. Tu te rends compte que je vais y être avec mon groupe pour la première fois, alors que depuis quelques années je me débrouille seule avec ma guitare. Là c’est vraiment une autre dimension, et j’ai hâte que ça continue.

23) Vas-tu prendre la route en 2014 pour aller à la rencontre du public ?

il y aura d’autres dates que je mettrais bientôt en ligne. Le public me manque déjà. J’y ai écouté avec toutes mes expériences, que ce soit avec Phil Collins, ou pour d’autres représentations. Aujourd’hui la scène me manque, et c’est la partie de l’aventure que j’ai hâte pour aller à la rencontre du public, et les surprendre

24) QUESTION BONUS : Quelle est la question que l’on ne t’a jamais posé et à laquelle tu aurais répondre ?

En premier lieu j’aurais dit celle que tu m’as posé tout à l’heure, mais franchement là je n’ai aucune idée. Où alors sur ma personnalité, car j’ai une double personnalité, dont un côté assez dark que je vais révéler dans le second album

25) Qu’est que je peux te souhaiter pour la suite ?

Que ce soit le bon moment pour moi, que ça continue, que ça plaise au public et que je puise aller encore plus loin.

26) Tradition sur ActuaNews.fr, l’invitée termine l’interview pour délivrer le message qu’il souhaite pour les
lecteurs pour ses fans, c’est à toi


Et bien rejoignez moi sur les réseaux sociaux, pour mieux me connaitre, découvrez mon album qui est disponible depuis le 25 Novembre, et surtout rendez vous sur scène, car j’ai hâte de tous vous rencontrer. Je vous fais de gros bisous et je vous dis à très bientôt.

Merci encore à Dania Gio pour ce magnifique moment passé en sa compagnie, et pour sa gentillesse et sa confiance. Dania sera en concert au Divan du Monde ce 21 Décembre, pour un premier concert à ne pas manquer. le Premier album "Face à Face" de Dania maintenant disponible ici

Retrouvez toute l'actualité de Dania sur sa Page Facebook et sur son compte Twitter


Francois Bertin
Rédacteur en Chef qui cherche toujours à vous permettre d'avoir le meilleur de l'information... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Août 2016 - 10:50 Julie Zenatti se livre avant la rentrée !


loading...


1.Posté par Dartevelle le 14/07/2014 11:41
j'adore la vie de dania elle est trop belle mais c'est vrai que je préfere Shanna elle est plus belle

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites


loading...













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement