Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Johnny Hallyday : Un show extraordinaire pour une Légende du rock...(Live Report)

18 Juin 2012 - 09:00

Ce weekend Johnny Hallyday avait pris ses quartiers dans ce qui s’apparente, à sa résidence secondaire, artistiquement parlant, puisque le chanteur donnait ses sept, huit et neuvième concerts de sa carrière au Stade de France, et nous y étions pour vous…


Johnny Hallyday : Un show extraordinaire pour une Légende du rock...(Live Report)
« Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ». Tel doit être l’adage qui fait aujourd’hui avancer la star du rock Français Johnny Hallyday. Ses ennuis de santé, font maintenant partis du passé, et l’a prouvé tout le weekend au Stade de France, où il fêtait notamment ses 69 ans. Un âge avancé pour certain, mais le papy du rock Français a démontré qu'il avait trouvé une nouvelle jeunesse.

Après un premier concert intense, le vendredi de son anniversaire, Johnny a remis ça dès le lendemain, avec toujours la même énergie, la même fougue, et la même « Rock n’Roll Attitude. Dans un décor phénoménal, qui n’a rien à envier aux productions américaines, le chanteur a fait vibrer un Stade de France acquis à sa cause.

Johnny Hallyday : Un show extraordinaire pour une Légende du rock...(Live Report)
« Soigne toujours ton entrée, soigne toujours ta sortie, au milieu tu te démerdes » Voilà le conseil donné il y a maintenant 50 ans par Maurice Chevalier à Johnny, et à chaque tournée, le rockeur a su étonner son public que ce soit dans l’entrée comme dans la sortie de scène. Après la traversée de la foule au Parc des Princes, après l’arrivée en hélicoptère sur le toit du Stade de France, ou bien tel un super-héros descendant sur scène, Johnny nous a offert une entrée digne d’un film. Scène d’apocalypse, le tonnerre, le Stade de France gronde. Sur les écrans géants, des images défilent rapidement, le fond de scène s’ouvre et une sphère géante suspendue, représentant une mine, apparaît et arrive sur l’avant-scène, Johnny est dedans, la foule exulte. Comme un clin d’œil à son premier Stade de France il y a maintenant 14 ans, Johnny entame le concert avec le tube Allumer le feu, qui permet d’être tout de suite dans l’ambiance.

Pour reprendre les termes de Maurice Chevalier que nous avons cité plus tôt, après cette superbe et spectaculaire entrée, Johnny s’est très bien « démerdé » pour le milieu du show. Si en 2003, il faisait son Flashback Tour, avec cette nouvelle tournée, le chanteur semble vouloir aussi faire une sorte de flashback, pour mieux renaître sur le plan musical. Ainsi son tour de chant ne comporte que des anciens titres qui ont fait sa gloire, mais aussi des titres moins médiatiques pour un spectacle millimétré.

Du Rock, et beaucoup d’émotion…

@LHallyday
@LHallyday
Je suis né dans la rue, Excuse Moi Partenaire, Ma Gueule, Marie, Deux Etrangers, Johnny enchaîne, rock fort et tempo plus doux pour un résultat fantastique, où le rockeur démontre qu’il n’ rien perdu de son jeu de scène, et de son charisme. S’en suit une séquence forte en émotion, où Johnny Hallyday reprend des titres phares d’une des plus belles collaborations de l’artiste avec Michel Berger.

Un orchestre symphonique apparait de chaque côté de la scène, comme par magie, accompagné de gros tambours à chaque extrémité de la scène, et les premières notes de Diego se font entendre. Soutenu par l’orchestre symphonique, Johnny donne beaucoup au public, mais c’est sur le titre Quelques Choses de Tennessee que la voix puissante du Taulier, alliée à l’intensité de l’orchestre prendra tout son sens. Le public vibre, la communion est intense.

Johnny Hallyday : Un show extraordinaire pour une Légende du rock...(Live Report)
C’est avec un très ancien titre que Johnny poursuit son tour de chant, le très prenant Poème sur la 7ème. Un titre que le chanteur a décidé d’interpréter avec force et vigueur pour un rendu épatant. Enchaînement parfait avec Requiem pour un fou, avant que la première surprise intervienne. En effet comme pour chaque Stade de France, des invités viennent rejoindre la Star de la soirée pour un duo, et c’est le talentueux Pascal Obispo qui débarque sur scène pour le titre Rock'n Roll Attitude. Un autre duo pour poursuivre mais cette fois ci avec Amy Keys sa choriste depuis plusieurs années sur un titre de Tom Johns, où la chanteuse montre elle aussi qu'elle a de la voix.

C’est sur ce duo que se termine la première partie très rock du spectacle, et que commence un interlude musical, où tous les musiciens et les choristes se régalent et donnent le meilleur d’eux même pour tenir le public en haleine. Pour repartir dans le show, place à une fille, que Johnny a présenté au public, il y a quelques années, il s’agit bien entendu de Gabrielle, et de sa fameuse chorégraphie reprise par tout le stade, qui ne pouvait passer à côté de ce fameux geste sur ce titre puisque deux poings géants, croisés apparaissent sur scène. Pour poursuivre, direction l’époque Goldman et l’album Lorada, avec la chanson Jl’a croise tous les matins.

Retour aux racines du rock…

Crédit Photo @LHallyday
Crédit Photo @LHallyday
Comme il avait déjà pu le faire sur une autre tournée, Johnny a décidé de se faire plaisir avec une session Unplugged sur une scène mobile, au milieu de la foule. Un tour de chant acoustique démarré sur le célèbre titre L’idole des jeunes. Une session spéciale, où l’esprit de groupe se ressent. Entouré de quelques musiciens, Johnny reprend de grands standards du rockabily mais nous régale aussi avec ses chansons Elle est terrible, et Tes tendres années.

Pour faire suite à cette session au cœur du public, Johnny, de retour sur scène, fait résonner le Stade de France avec Que Je T’Aime et Ma Jolie Sarah, avant d’accueillir son second invité Louis Bertignac. Un habitué de cette scène, puisqu'il assure la première partie. Un très bon duo sur Le fils de personne, où les deux chanteurs-musiciens se font plaisir un maximum. La fin du show est proche, Johnny enchaine donc avec L'Envie, et beaucoup d'effets pyrotechniques. Bien entendu pas de Final sans rappel, et quelques secondes après avoir quitté la scène le Taulier reprend le micro pour chanter Dégage, avant qu’une autre légende de la chanson arrive pour un nouveau duo. Il s’agit de Monsieur Eddy Mitchell qui vient donc partager un moment avec son ami d’enfance, sur le titre Toute la musique que j’aime.

Une Légende dans la lumière

Crédit Photo: @LHallyday
Crédit Photo: @LHallyday
Pour l’ultime titre avant la sortie définitive de cette scène, Johnny a souhaité faire dans la simplicité, dans l’émotion, et comme lors de sa précédente tournée, c’est avec une reprise qu’il a décidé de remercier et dire au revoir au public qui lui a tant donné lors de cette soirée. Accompagné par Yvan Cassar au piano, Johnny nous offre une magistrale prestation sur Quand On A Que L’Amour, avant de se retirer en fond de scène et d’entrer dans la lumière…

Une fois encore, Johnny Hallyday a su étonner, régaler, impressionner son public si fidèle. A 69 ans le chanteur a donné une belle leçon de rock au Stade de France, et on regrette déjà qu’il s’agit de sa dernière grosse tournée, mais nous donne rendez vous dès cet automne pour la suite de celle-ci, dans les plus grandes salles de France et du monde entier, avec notamment des concerts en Angleterre et en Russie.

Pour le plaisir quelques photos prises samedi soir

Francois Bertin
Rédacteur en Chef qui cherche toujours à vous permettre d'avoir le meilleur de l'information... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:20 Justin Bieber en concert unique à Lille en 2017



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites





















Plus de likes gratuitement