Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Joyce Jonathan: Rencontre avec une artiste qui a du Caractère

5 Mars 2013 - 11:10

Après quelques mois d'absence, la belle et talentueuse Joyce Jonathan nous est revenue avec un nouveau single pour préparer le terrain, pour l'arrivée de son second album. A cette occasion nous sommes allés à sa rencontre, où elle se confie sur ses nouveaux projets, et revient également sur le succès de son premier opus...


Joyce Jonathan: Rencontre avec une artiste qui a du Caractère
En 2010, la France se découvre une nouvelle fiancée, elle se nomme Joyce Jonathan, et devient la seconde artiste a être produite sur le site My Major Company, qui remporte un franc succès, puisque son premier album, fut rapidement certifié disque d'Or.

Après avoir conquis le coeur des Francophones, mais aussi des Asiatiques où elle fait une brillante carrière, Joyce Jonathan revient avec un nouveau projet baptisé "Caractère" porté par le single "Ca Ira", et à cette occasion nous sommes allés à sa rencontre, pour une interview en toute simplicité, en toute générosité


1) Depuis 2010 tout va très vite dans ta carrière, en peu de temps tu es devenue une star nationale puis internationale, très appréciée en Asie, tu as pris le temps de savourer ce succès et aujourd’hui tu nous reviens avec un nouveau projet et un nouveau single, mais j’aimerais tout d’abord savoir comment tu vas ?

Tout va très bien. Ton introduction me fait rougir. Trois ans après le premier album, j’ai hâte de pouvoir partager mes nouvelles chansons, de pouvoir les chanter au merveilleux public que j’ai pu rencontrer sur le premier album, et j’espère rencontrer encore plus de monde encore

2) Après avoir connu le succès grâce aux internautes, et notamment via My Major Company, tu as décidé de partir chez Universal. Pourquoi un tel choix ?

J’ai tout simplement rencontré une nouvelle équipe, on s’est tout de suite très bien entendu, et l’idée de travailler ensemble semblait très logique. Les choses se sont faites naturellement. J’ai passé de très bons moments chez My Major Company, c’était une très grande et très belle expérience. C’était extra d’être produite par le public, des producteurs que je remercie encore aujourd’hui, car c’est eux qui m’ont lancé, et c’est eux qui m’ont permis d’en être là aujourd’hui.

Pour ce nouveau projet, j’ai donc une nouvelle équipe autour de moi, mais aussi un nouvel arrangeur, un nouveau réalisateur, avec qui nous avons décidé de partir sur des arrangements un peu plus pop, plus autour du clavier et de la guitare, alors que le premier était essentiellement basé sur la guitare.


3) J’aimerais justement revenir sur la période My Major Company, où très rapidement ton premier album est produit, les internautes font le buzz dessus et le succès est au rendez-vous avec un disque d’or en quelques semaines, et plusieurs récompenses. Avec un peu de recul quelle vision as-tu de cette ascension fulgurante ?

C’était extraordinaire ! 2010 et 2011 sont des années fabuleuses qui sont passées très rapidement, où chaque jour, c’était une nouvelle surprise, avec les dates de tournée qui affichaient complètes, mes chansons qui sont passées à la radio. Mais le plus fort reste tout simplement la rencontre avec le public, et me dire que les chansons que j’avais écrite, je pouvais les partager et que d’autres personnes pouvaient ressentir les même sensations. Comme j’écris et je compose mes chansons, je m’investis beaucoup dedans, donc le fait de partager tout ça avec le public sur disque ou en concert c’est juste fabuleux.

j'ai"plus de confiance en moi, plus d’assurance et plus de connaissance sur ce métier."

credit photo: Cynthia Frebour
credit photo: Cynthia Frebour
4) Rapidement tu séduis le public francophone, et à la surprise générale, tu pars à la conquête de l’Asie. Pourquoi ce choix, et surtout pensais tu avoir autant de succès là-bas ?

Franchement je ne pensais pas avoir un tel accueil. Le disque s’est classé dans le Top 5 à Hong Kong, et à Taïwan, et la version de « Je Ne Sais Pas » en Mandarin a été ultra diffusée là-bas, donc c’était une très belle surprise.

Je parle un petit peu chinois, car mes parents travaillent en Asie depuis toujours, du coup, pour m’amuser, j’ai traduit mes chansons, et je trouvais ça assez amusant de chanter dans cette langue, et il se trouve que Warner Asia a beaucoup aimé mon album en Français, et voulait le sortir en Français. Quand j’ai appris cela, j’ai trouvé ça dingue, et j’ai de suite dit que je pouvais aussi les chanter en chinois, et je leur ai proposé de faire un album Franco-chinois, et ce fut une belle réussite, qui m’a permis de faire une tournée là-bas, de faire plusieurs émissions dont l’une très regardée pour le Nouvel An Chinois.


5) Penses-tu qu’avec le nouvel album, tu vas aussi tenter l’aventure asiatique ?

Oh oui ! En tout cas c’est dans mes projets, on finalise d’abord la version Française, avec toute la promotion, et j‘attaquerais juste après l’enregistrement en Mandarin, avec notamment des concerts en Chine en Avril.

6) 2012 c’est pour toi l’année du changement, ou plutôt de l’engagement, car on te retrouve le 6 Mai, place de la Bastille pour chanter en l’honneur de François Hollande fraichement élu président. Pourquoi t’engager en politique, et surtout n’as-tu pas peur de perdre une partie de ton public ?

Avant cela, j’ai été invité à chanter sur un Meeting sur la créativité. J’ai été élevée dans une famille de Gauche, et j’ai aimé le discours de François Hollande, et je me suis dit pourquoi ne pas accepter. Je ne revendique pas des messages au jour le jour, c’était une invitation qui me plaisait j’ai donc dit oui.

Par la suite on m’a donc proposé de venir chanter le 6 Mai, en me demandant si j’avais envie de chanter une fois encore pour François Hollande s’il est élu, j’ai accepté, et j’avais l’impression de participer à un moment historique, bien au-delà du Parti que je soutenais, et puis c’était aussi pour chanter pour le Président. C’était un moment très très fort, voir la Place de la Bastille bondée, et chanté à cet endroit en ce jour symbolique, ça m’a beaucoup plu.


7) 2012 c’est aussi l’année où tu décides de faire ton second album, dont on sait encore peu de choses. Sur le premier tu as demandé à Louis Bertignac d’être là à tes côtés, alors qu’est ce qui va changer avec ce nouveau projet, et avec qui as-tu travaillé pour l’élaborer ?

Sur ce second projet, c’est des chansons que j’ai écrites et composé essentiellement seule, comme c’était déjà le cas sur le premier album. J’ai travaillé avec un réalisateur Belge, et on a d’ailleurs fait l’enregistrement à l’ICP de Bruxelles. Côté changement, c’est certainement aux niveaux des arrangements que cela intervient, car c’est plus pop, mais aussi au niveau des textes, car mon premier album, je l’ai écrit entre mes 13 et mes 18 ans, et le second je l’ai écrit durant l’année qui vient de s’écouler donc même s’il y a des thème que l’on peut retrouver qui font partis de la vie, comme l’amour, l’amitié, ou même des sensations, je les aborde d’une manière différente, tout simplement parce que je ressens les choses différemment avec quelques années de plus.

8) De ce second album, tu viens de dévoiler le single « Ça Ira », où l’on ressent de nouvelles sonorités, mais surtout ce qui me marque, c’est que sur tes premiers titres tu avais une certaine fragilité, et là on te retrouve avec un plus d’assurance, comme si la jeune fille du début a laissé place à une jeune femme plus sereine, doit-on s’attendre à un album plus mature et donc plus différent?

C’est forcément un album plus mature, car j’ai grandi, j’ai vécu des choses. Sur le premier album, j’assumais pleinement mes premières chansons, sans avoir d’assurance, car c’était la première fois que j’étais confrontée à tout ça, et le fait d’avoir eu 150 concerts entre les deux albums, m’a donné plus de confiance en moi, plus d’assurance et plus de connaissance sur ce métier.

D’ailleurs si l’album s’appelle « Caractère », du nom de l’une des chansons, c’est aussi pour montrer pleinement que j’assume qui je suis aujourd’hui. J’ai le caractère que j’ai, je parle vraiment de ce que je suis dans ce second album, même si les chansons ne seront pas toute autobiographique, c’est aussi ma manière d’interpréter les histoires des autres. Je pense aussi que sur quelques titres il y a une prise de risque.


9) Tu parles de prises de risques, n’as-tu pas peur de dérouter le public ?

Ça reste tout de même très proche de mon style de base, donc je ne pense pas que ce sera un chamboulement, mais une véritable évolution. Sur la fin de ma tournée, j’ai eu l’occasion de faire quelques titres du nouvel album, et le public fut assez réceptif, puis je pense que l’ensemble de l’album reste tout de même dans la même veine, avec une certaine évolution car j’ai grandi. Après je ne sais pas si mes nouveaux titres plairont, mais en tout cas ils représentent ce que je suis, comme le faisait déjà le premier album, c’est donc une véritable continuité.

"Le travail sur le second album fut épanouissant"

Joyce Jonathan: Rencontre avec une artiste qui a du Caractère
10) Justement si tu devais comparer tes deux albums, qu’en dirais tu ?

Je dirais que ce nouvel album a trois ans de plus que le premier (Rire). Les arrangements sont moins acoustiques, mais sont certainement plus libérés. Le nouvel album est un mélange de styles musicaux, avec des cuivres, des chœurs, que j’ai d’ailleurs fait moi-même, car ça m’amuse beaucoup de le faire, et ainsi construire des arrangements autour des voix.

Le travail sur le second album fut épanouissant, et j’espère que les titres toucheront le public qui m’a découvert sur le premier album, et pourquoi pas faire découvrir mon univers à un autre public.


11) Quelles ont été tes influences pour la création de cet album ?

Mes influences, c’est celles que j’ai toujours eu, que ce soit la chanson Française comme Goldman, Berger. Pour ce second album, avoir mis plus de piano, et fait plus d’arrangements, peut rapprocher plus du côté de Michel Berger, que je n’avais pas sur le premier album, basé lui sur la guitare. Concernant les textes, c’est bien souvent des histoires que j’ai moi-même vécu, ou dans lesquelles je peux m’identifier.

12) L’endroit où ton talent s’exprime le mieux, et où tu le mets certainement le mieux en valeur, c’est sur scène là où tu sembles prendre beaucoup de plaisir. Une tournée est-elle au programme ?

Oui c’est prévu, à partir du mois de Septembre, avec notamment une date parisienne fin Octobre ou début Novembre…

13) Qu’est-ce que nous pouvons te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Tu peux me souhaiter, que l’on se rencontre à un concert, et que tu connaisses toutes mes chansons par cœur, parce que tu les as adoré

14) La tradition sur ActuaMusic.fr, c’est que l’artiste invité, termine l’interview en s’adressant directement à nos lecteurs, à ses fans pour délivrer le message qu’il veut, alors je vais te laisser t’exprimer librement pour délivrer le message que tu souhaites

Tout d’abord merci pour l’interview, je suis très heureuse et très excitée à l’idée de sortir ce nouvel album, dans lequel, j’ai mis beaucoup de passion, et surtout un album que j’ai enregistré en pensant à vous, mon public, que j’ai eu la chance de rencontrer grâce au premier album, ce sera donc l’occasion de se revoir tous, et de rencontrer de nouvelles personnes. J’ai hâte de recommencer tout ça avec vous

Merci à Joyce Jonathan de nous avoir accordé de son temps, et surtout de nous avoir une fois encore charmé. "Ca ira", le nouveau single de Joyce est actuellement disponible sur toutes les plateformes de téléchargements

Francois Bertin
Rédacteur en Chef qui cherche toujours à vous permettre d'avoir le meilleur de l'information... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Août 2016 - 10:50 Julie Zenatti se livre avant la rentrée !



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement