Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Kev Adams : Nous étions à son One Man Show samedi soir à Martigues !

20 Avril 2015 - 09:40

Samedi soir, Kev Adams débarquait dans le Sud Est de la France pour une représentation très énergique de son dernier spectacle « Voilà Voilà ». Il savait qu’en le jouant à Martigues ca allait rire beaucoup… et en effet, on a beaucoup rit !


Malgré qu’il l’ait débuté sur scène en 2013, il nous été impossible de passer ou repasser à côté du dernier One Man Show de Kev Adams intitulé « Voilà Voilà » qu’il reprend sur les routes de France depuis mars dernier. Et c’est à Martigues (13) que Kev s’est arrêté, à la Halle de Martigues plus précisément. Pouvant contenir jusqu’à 9 000 personnes debout, la salle était bien entendue complète pour voir le personnage qu’il performera très bientôt dans les salles avec « Les profs 2 ». Avec en première partie Eric Lampaert, déjà aperçu dans Mon Incroyable Fiancé, la bonne humeur régnait. Un personnage atypique qui n’aura mis que quelques secondes avant de nous faire sourire, laissant place (très rapidement) à l’artiste concerné de ce soir, Kev Adams !

C’est tout feu tout flamme, ou plutôt devrait-on dire en dansant et en se déhanchant que le jeune artiste de 23 ans est apparu dans la salle. Sur une chorégraphie de « jeun’s », il exprime sa joie d’être de retour dans cette belle région. Avant de débuter son spectacle, il raconte ses drôles de discussions du jour avec des passants ou de simples personnages âgés, notamment cette vieille personne qui le reconnait sans lui remettre un nom dessus, et qui déclare ne pas l’aimer. Des paroles qui l’ont marqué et qu’il n’a pas hésité à nous transmettre. Des petites anecdotes très sympathiques qui font une belle transition pour la suite. Il raconte aussi qu’il a eu un échange avec un martégal (habitant de Martigues), lui affirmant que sa ville était à l’origine de la Bouillabaisse, alors que tout le monde sait que c’est Marseille. Un échange très drôle d’autant qu’il en rajoute forcément des caisses sur scène. On imagine donc très bien les échanges de paroles en face à face…

Suite à ces quelques indiscrétions faites sur sa journée dans la région, Kev Adams a débuté son spectacle avec un thème qu’il apprécie tout particulièrement : les questions de la vie. Un sujet dont il faisait déjà référence dans son précédent spectacle, tout comme l’école, la famille et ses frères. Par exemple, « Pourquoi nos parents ont choisi ce tel ou tel prénom pour nous ? » A ce moment là, il interroge quelques personnes du public qui ont des prénoms atypiques. Et il faut dire qu’entre ceux qui n’ont pas compris les règles qui sortent « Anne Laure » et ceux qui ont vraiment des prénoms à pleurer de rire tels que « Marceline » ou encore « Paulin », le rire était réellement de la partie… Malgré tout, on aperçoit une nette évolution dans ses textes, une évolution artistique notable dés les premières phrases. Aussi, la participation du public est un élément très fort et important du spectacle. L’humoriste de 23 ans échange avec ses spectateurs, parfois à en perdre le fil ou le sérieux, mais c’est aussi ça la magie d’un One Man, l’improvisation ! D’autant que le public Martégal a, comme il a pu en témoigner, un esprit plutôt mal placé… Même Kev s’est senti gêné, pour vous dire…

Tout au long de son spectacle, Kev Adams rappelle des moments forts de son dernier spectacle, comme par exemple avec le professeur allemand en cours de musique. Les vrais fans savent de quoi il parle tandis que les nouveaux découvrent ce drôle de personnage, encore un point fort. Il en est de même quand l’artiste n’hésite pas à évoquer sa jeunesse, en s’adressant donc aux jeunes, la principale cible de la salle, mais aussi aux moins jeunes, venus également présents pour découvrir le talent de Kev. Les personnes plus âgées ont ainsi pu se reconnaître le temps de quelques minutes. On peut donc dire que Kev Adams n’exclu aucun parti de son spectacle. Il invite tout le monde à le comprendre, à comprendre un jeune ou un « pré ado » comme il le dit si bien. C’est d’ailleurs surement pour cela qu’il est tant bien apprécié aujourd’hui…

Au final, Kev Adams a correctement réussi à s’imprégnée du public de Martigues. Entre la Bouillabaisse qui devient la Bouillasexe, les aventures de Paulin, de Renaud et d’Anne Laure ou bien les habitants d’Ex Lafayette avec leur cerf, l’humoriste nous a beaucoup fait rire ce soir. Il réussit à merveille de mêler ses improvisations à son propre spectacle, et ça, c’est très fort ! Bravo l’artiste…




Dans la même rubrique :
< >


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

L'Arrach'TOur votre WebSérie de l'été | L'oeil d'Anne So' | Single | Live Report | Concert | Clips | Album | Chronique













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement