Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


London Grammar en passage (éclair) au Studio de la Grande Armée

25 Février 2014 - 08:50

Pour sa sixième soirée Paris in Live, Virgin Radio a offert à ses auditeurs un moment privilégié en compagnie de London Grammar. Les trois jeunes anglais étaient de passage dans la capitale pour leur concert au Casino de Paris le 25 février 2014.


Le concept des soirées "Paris in Live" organisées par Virgin Radio a déjà fait ses preuves. Dernièrement James Blunt et One Republic se sont produits le temps de quelques chansons sur la scène intimiste du Studio de la Grande Armée. L'occasion pour le public de partager un moment fort, proche de ses artistes favoris. Pour cette sixième édition, c'est le groupe London Grammar qui est monté sur scène. Une aubaine pour la poignée de fans sélectionnés, car leur concert au Casino de Paris affichait complet depuis longtemps.

Les trois jeunes londoniens se sont rencontrés à la fac. Dominic "Dot" Major et Dan Rothman sont tombés sous le "charme musical" d'Hannah Reid et ont commencé à composer ensemble. Un coup de foudre musical entre les deux musiciens et la chanteuse qui signe les textes des chansons. Cette collaboration donne naissance à un premier EP début 2013 puis à un album, "If You Wait". L'opus s'est classé directement à la deuxième place des charts au Royaume-Uni et en Australie. En France, le succès se propage depuis septembre: un live au Grand Journal, des passages radio, des concerts, et enfin une diffusion dans The Voice du single "Wasting My Young Years, réinterprété sur le ring des battles, qui a relancé les ventes sur iTunes en propulsant le groupe à la première place du classement.


Un live court mais intense

Qu'il était court ce moment de grâce en compagnie de London Grammar mais qu'il était planant!
Malgré la foule compacte entassée dans le studio, la voix sublime d'Hannah a encore fait des émules, ainsi que la maîtrise orchestrale des deux jeunes musiciens, Dan et Dot.
Le concert a débuté après une brève interview sur "Hey Now", un morceau grave et profond qui ouvre l'album, et a été choisi comme second single par le groupe. L'orchestration jouée en live démarre: Dan aux guitares, Dot au clavier, djembé et Pad numérique. Comme par magie le son rendu sur scène est quasi semblable à celui du CD, alors qu'ils ne sont que deux. La magie opère...et les vocalises d'Hannah nous emporte. Un peu hésitante sur les notes percutantes du début de la chanson, elle montre bien vite qu'elle sait gérer son stress et la fatigue: la voix devient grave, profonde, envoûtante. La prochaine chanson est annoncée, comme toutes celles du concert, par Dot, qui parle un peu français, ou Hannah elle-même. Dan quant à lui, "ne parle jamais", pour reprendre les mots de la chanteuse, un tantinet taquine. Il est donc temps d'entonner "Darling are you gonna leave me", une chanson présente sur le disque 2 de la version deluxe de l'album, mais qu'Hannah a tenu à chanter ce soir, puisqu'il s'agit de l'une de ses chansons préférées. Elle demande d'ailleurs au public de chanter avec elle, car elle a "la voix fatiguée". Sa performance est donc d'autant plus impressionnante ! D'ailleurs le public ne chante pas, les oreilles sont comblées... Dot annonce ensuite le fameux single "Wasting my Young Years", sublime ballade très représentative de l'univers du groupe, actuellement numéro 1 des ventes sur iTunes. Hannah s'essaye à des variations dans les graves sur les refrains qui d'ordinaire montent haut, sans doute pour préserver sa voix avant le concert du lendemain au Casino de Paris. Ce n'est pas grave, la chanson demeure superbe, entre touches de claviers subtiles et beat électro sur le refrain, le tout garde un aspect pur et épique.
Fidèles à leurs goût pour les reprises, le groupe enchaîne avec "Nightcall" de Kavinsky (un français!), présente également sur leur album. Cette chanson, ils "l'adorent" et cela se voit. Les notes du riff, sublimées au piano, résonnent. Hannah est sérieuse, concentrée, statique face à son pied de micro, seuls son regard et ses mains s'agitent au rythme des mots. Vers la fin, les garçons l'accompagnent sur les chœurs: magnifique.
Enfin "Stay Awake" vient clore ce concert décidément trop court: cinq chansons seulement, alors que six semblaient avoir été prévues au départ. Sans doute Hannah a-t-elle voulu préserver sa voix, nous n'allons donc pas trop lui en vouloir...

Un moment de grâce encore une fois, nous vous invitons à découvrir l'album de London Grammar si ce n'est déjà fait. Quant au concert Paris in Live, vous pourrez bientôt retrouver les photos et vidéos de la soirée sur le site de Virgin Radio.

Manon Raineri
Passionnée de musique bien-sûr, mais aussi de littérature, de cinéma, d'histoire et de patrimoine,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

L'Arrach'TOur votre WebSérie de l'été | L'oeil d'Anne So' | Single | Live Report | Concert | Clips | Album | Chronique













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement