Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Quentin Mosimann, premiers pas à l'Olympia ...(Vidéo)

1 Octobre 2010 - 19:13

Quel artiste, qu'il soit connu ou inconnu du public, n'a jamais rêvé de voir ne serait-ce qu'une fois son nom écrit en lettres rouges sur cette façade si mythique du 28 boulevard des Capucines (Paris) ?


Quentin Mosimann à l'Olympia
Quentin Mosimann à l'Olympia
Il n'est pas donné à n'importe quel artiste de pouvoir un jour monter sur cette « scène tant convoitée et inévitable pour les grands artistes de renommée nationale et internationale », fouler ces planches et caresser de sa voix ses murs si célèbres.

Pourtant, lui a réussi à le faire en ce week end du 25 et 26 Septembre 2010, des dates longtemps gravées pour lui comme pour ses nombreux spectateurs.

Alors que beaucoup de médias s'acharnaient contre lui jusqu'à il y a peu, Quentin Mosimann a su montrer et prouver aux quelques réticents de son réel talent qu'il avait sa place, comme de nombreux autres artistes, dans ce milieu professionnel, qu'il l'avait méritée et non volée.

Je tiens tout d'abord à m'excuser du retard qu'a pu prendre la rédaction de cet article, mais j'ai une circonstance atténuante et pas des moindres.

En effet, j'avais mes places de concert pour ces deux dates tant attendues depuis le 14 Octobre 2009. Une année que j'attendais cet événement avec impatience. L'émotion fut omnis présente quelques jours avant les représentations de Monsieur Mosimann et autant vous dire que j'ai encore du mal à m'en remettre.

Il n'y a pas de plus grande fierté selon moi que celle de porter un artiste à bout de bras depuis maintenant trois années et de voir qu'après tant de travail de sa part, son talent soit enfin reconnu aux yeux de multiples personnes.

Certains flâneurs, de passage, se sont arrêtés en cette matinée du 25 Septembre devant la façade sans trop y prêter attention. N'ayant certainement pas voulu comprendre pourquoi nous étions peu nombreux à être déjà présents si tôt, postés devant à regarder ces lettres rouges comme des enfants, les yeux pétillants et tout humides. Peu importe, l'important est que nous sachions pourquoi nous, nous étions là. Oui.

Nous sommes tout simplement fiers de lui et fiers de son parcours artistique. Il s'est battu jusqu'au bout, a continué de vivre son rêve éveillé. Il a travaillé dur pour prouver aux autres qui il était et ce qu'il valait. Certes, mais il a réussi. Quentin Mosimann a gravé son nom entre les murs de ce lieu prestigieux comme Brassens ou Johnny Hallyday l'auront fait précédemment.

Les heures deviennent angoissantes, les minutes oppressantes et les secondes stressantes. Il est 19h. Dans plus de deux heures, nous serons devant lui. Les portes ouvriront quelques minutes plus tard. La foule se fait entendre, impatiente, curieuse, attentive, si bruyante. Nous sommes tous plus ou moins dans le même état psychologique, la boule au ventre, et dans l'attente de pouvoir enfin entrer et nous asseoir sur ses fauteuils rouges écarlate.

J'ai été toutefois un peu déçue de l'emplacement auquel j'étais mais après tout, ce n'était pas si grave que ça. J'étais là pour le voir, et c'était tout ce qui comptait. Rien ne pouvait gâcher ce plaisir. Pas même des fauteuils instables, bancals.

Me voilà assise devant cette scène accompagnée de mes fidèles acolytes. Je regardais la salle se remplir petit à petit, le sourire aux lèvres. Les minutes défilèrent quand soudainement nous l'entendîmes des coulisses nous présenter sa première partie.

Une première partie très fraîche, rythmée, douce. Une première partie à son image. Alys de son nom, composé d'une chanteuse et de deux musiciens. Un répertoire très folk, un avant concert plutôt sympathique, généreux et très participatif. Surtout au moment de sa reprise de « Seven Nation Army » rappelant à plus d'un l'interprétation de Quentin sur l'un des primes et celle sur la tournée Star Ac'. Après cinq ou six titres si je ne me trompe pas, vient le moment des salutations en remerciant Quentin de leur avoir permis de se produire devant nous dans cette salle et nous remerciant par la même occasion de les avoir accueilli si chaleureusement.

Une vingtaine de minutes nous sont offertes avant d'entamer le concert. Chacun en profite pour faire ce que bon lui semble : pause toilettes, pause cigarette.. Vingts minutes pendant lesquelles nous sommes tous apeurés. Apeurés pour lui. Les sonneries retentissent, il est temps d'aller rejoindre son fauteuil.

Les lumières se réeteignent, l'ambiance se fait lourde, les mains tremblent et les coeurs palpitent. Le voilà, il arrive..

Vêtu d'un sublime costume blanc, il s'empare instantanément de la scène et ne fait plus qu'un avec elle. Les chansons s'enchaînent les unes après les autres, les larmes que nous versons également. Des mains qui se lèvent et basculent de gauche à droite, des applaudissements, des refrains repris ensemble en choeurs, des roses blanches inondant la salle rouge sur « Il y a je t'aime et je t'aime », des standing ovations, un duo avec Chimène Badi, un piano voix pour « Tu le reconnaitras ».. Il aurait pu nous prendre dans sa main, nous l'aurions suivi sans discussion. Tout était fait pour. Un concert vraiment bien travaillé. Sans parler de sa fin sur « Mister Love » où l'éclate fut au rendez-vous pour tous : debout, à chanter et à danser comme si plus rien ne nous arrêtait. Il a osé, il l'a fait. L'Artiste qu'est ce prodige de 22 ans vient de faire de l'Olympia une discothèque de prestige.

L'heure fatidique arrive. Après un court rappel sur « Switzerland », il nous remercie du fond du coeur et s'en va. C'était si bon. On en veut encore, plus. Mais restons réalistes, tout artiste à besoin de repos. Et il en avait fort besoin. Le 25 avait été pour lui une dure journée. En plus de faire l'Olympia, il avait eu l'occasion de mixer sur le char du « Loft » de la Techno Parade édition 2010 en début d'après-midi. Les fêtards étaient de masse, il a ouvert la marche de la Techno Parade et il a réussi de loin sa mission. Je vous laisse aussi imaginer l'émotion que j'ai eu quand il est monté sur la structure du char pour simplement nous dire que le 25 était le plus beau jour de sa vie car il faisait l'Olympia le soir-même. Rien que de l'écrire, j'en ai la chaire de poule.

La soirée se finit tranquillement, tristounette que tout soit passé si vite mais pas de quoi s'attarder longtemps sur ce point : j'avais pris rendez-vous avec l'Olympia le lendemain, 17h précises.

Aprés une courte nuit de sommeil, nous voilà de retour. Nous : ses admirateurs, mes acolytes et moi-même. De retour devant cette salle, toujours aussi surpris de voir ces lettres fascinantes que nous ne nous lassions pas de regarder. C'était son rêve, ce fut le nôtre.

Pour cette dernière représentation, d'autres actions avaient été mené afin de l'animer aussi bien que la veille.

Nous voici donc en train de récupérer nos boules lumineuses au profit de l'association Grégory Lemarchal et destinées à être allumées sur « Je la vois ». Croyez moi, le rendu final a donné une image sublissime, de toute beauté. « Surprenez moi encore une fois, je vous attends. Je ne bouge pas. » Ces mots que Quentin a glissé pendant son interprétation du titre sont tombés au bon moment. En effet, une action de dernière minute avait été préparée : une distribution de ballons de baudruche aux couleurs d'Exhibition, à jeter en l'air au début de la partie Electro. Entre les boules lumineuses et les ballons, les couleurs fusaient de partout. Un nuage. A nous rappeler l'illumination de nos sapins de Noël. Magique.

Un deuxième concert, à mon goût, mieux que le premier. Mais il ne s'agit que d'un avis personnel. C'est certainement le fait qu'il était plus détendu, plus investi que la veille qui a fait que j'ai préféré le concert du Dimanche à celui du Samedi. Toutefois, le concert du Samedi nous avait fait prendre un pied magistral. L'ambiance était juste différente.

J'espère qu'il aura aimé autant que nous ses deux jours, qu'il est fier de son parcours et du travail qu'il a fourni pour en arriver jusque là. Merci en tout cas à l'Olympia de lui avoir fait confiance. Ils n'auront pas été déçu. Qu'ils continuent d'offrir à l'heure qu'il est tant de joie et de gloire à de nombreux artistes comme lui.

A trés vite.

Anne-Sophie



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Septembre 2011 - 11:01 Pierre Suppa ou l'art du "Romantisme Anonyme"




1.Posté par danymaell le 01/10/2010 23:36
trés bel article !! merci beaucoup, de l'aimer autant que nous ,il le mérite,par son talent,ou ses talents !!,sa gentillesse ,l'énormité de la somme de travail qu'il fournit ,pour un résultat impeccable quel que soit le genre, je dis respect MONSIEUR MOSIMANN,oui ,sa victoire était meritée,et il le prouve chaque jour,et peut etre qu'enfin il sera reconnu pour ce qu'il est ,un véritable et grand artiste, merci encore à vous ,on pourrai écrire des heures ,mais hélas je n'ai pas votre talent!!! gros bisous à vous et certainement à bientot !!!!

2.Posté par loulysghis le 02/10/2010 09:51
Twitter
quel magnifique article !!!!
quelle emotion a la construction de ses lettres , il en a révé , il la fait , merci Monsieur QUENTIN MOSIMANN ! c'est la juste consecration de ton talent !

3.Posté par calisyl le 02/10/2010 11:02
magnifique article, qui nous replonge instentanément dans l'émotion vécue lors de ce w-e du 25 et 26 septembre 2010. Dates qui resteront gravées a tout jamais dans les mémoires de ceux qui s'y trouvaient.

4.Posté par Vaness le 02/10/2010 11:15
Yeaaa trés bel article!! Merci Anne so ;)

5.Posté par gilberte le 02/10/2010 12:10
merci pour ce très bel article et quelle émotion de voir son nom en lettres rouges sur cette façade mythique de l Olympia ,il est entré dans la cour des grands et il le mérite amplement !!!
ces dates nous ne sommes pas prêtes de les oublier ♥♥♥

6.Posté par PAT78 le 02/10/2010 12:38
Bravo Anne so..!! très bel article...un moment magique et intense..comme un aboutissement.;alors qu'il ne s'agit que du début...bises

7.Posté par Isaline le 02/10/2010 14:09
MAGNIFIQUE tu m'as mis les frissons avec cet article... Pleins d'émotions, je me suis revue l'espace de 5 min à l'Olympia...
Tu as dit tout ce qu'il faut vraiment BRAVO
Bisou

8.Posté par flo.quentin le 02/10/2010 15:07
Merci Anne-so pour ce superbe article,)
En effet ns avons vécu 2 jours de total bonheur avec un Artiste de Grand Talent et aux qualités humaines indescriptibes!!!
Cet Olympia il en a révé et il l'a FAIT avec brio!!!!
Quentin méritait cet Olympia plus que quiconque et je suis sure qu'il y retournera tres vite!!!!
2 jours de TRIOMPHE pour un Artiste au Talent IMMENSE!!!
MERCI Quentin et CHAPEAU TRES BAS l'Artiste...ces 2 dates resteront à jamais gravées dans nos mémoires et nos coeurs. Bisous

9.Posté par 2811jojo le 02/10/2010 18:05
Merci beaucoup Anne-Sophie pour ce magnifique article.
Nous sommes très fiers et très heureux d'avoir partagé ces moments inoubliables en compagnie de Quentin.
Un artiste à l'immense talent et au coeur gros "comme ça", il mérite amplement son succès!
Nous n'oublierons jamais toute l'émotion, sa grande classe et serons toujours présents la prochaine fois.
Bisous et merci

10.Posté par Sarah le 02/10/2010 18:14
Merci beaucoup Anne-So pour ce magnifique article, tu as su retranscrire parfaitement ces deux jours !

11.Posté par françoise Hrechdakian le 02/10/2010 21:08
magnifique concert!!! Quentin a tout d'un grand artiste, d'un professionnel de haut niveau et ce déjà à 22 ans, je n'ose même pas imaginer ce qui nous attend dans le futur... magnifique!
Et ce n'est certainement pas le seul artiste que j'ai vu., la présence et l'énergie de Quentin sont incomparables, bravo et merci quentin! merci pour l'article

12.Posté par cantalou le 02/10/2010 22:13
eh bien Anne. So...tu te lances dans l'écriture...Bravo...Très bien décrit...
Samedi a été magnifique...l'émotion était intense...mais que c'était beau...surtout devant....cette osmose feutrée Quentin et son public...était poignante...pour finir en partage....
il a dû être très touché car la vidéo mise par ses soins à 2H....du mat...en est la preuve!!!!
il a passé avec brio...cette magnifique 1ère....un seul regret pour moi...Il ne me semble pas avoir vu Raphie...qui se serait rendue compte du chemin émotion/partage...que QUENTIN a franchi en 2 ans......qu'il a grandi notre artiste.....22 ans.........il y a de la graine à prendre pour beaucoup meme plus agés à prendre chez lui....

Et c'est donc rassuré qu'il s'est donné à fond le lendemain pour un autre univers..Pour marquer d'une autre empreinte ce dernier OLYMPIA...qui va aussi très bien à QUENTIN....bravo pour toutes vos idées.....
Eh bien QUENTIN n'a pas fini de nous surprendre....

Tu as raison pour la technoparade...quelle peche...il a tout donné...
Quel bonheur de l'entendre....merci d'être là....c'est un pur bonheur d'être avec vous aujourd'hui...C'est le + beau jour de ma vie.....rendez vous ce soir à l'OLYMPIA!!!!!!!
Quelle fierté à ce moment là........de suivre un tit mec si talentueux, généreux, génial...........................

eh bien toi et tes 2 accolythes...vouliez imiter QUENTIN!!!!!!!!
je n'ai pas vérifié qui de vous ou de lui sautaient plus haut.......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

L'Arrach'TOur votre WebSérie de l'été | L'oeil d'Anne So' | Single | Live Report | Concert | Clips | Album | Chronique













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement