Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Rencontre avec Amel Bent

17 Avril 2014 - 08:35

Quelques semaines après son grand retour dans les bacs, l’équipe d’ActuaNews.fr est partie à la rencontre d’Amel Bent pour une interview sous le signe de la bonne humeur…


Le passé, le présent, le futur, lors de notre rencontre, Amel Bent a joué le jeu des questions-réponses, toujours dans la joie, la bonne humeur et surtout la franchise et c’est certainement pour cela que nous l’aimons beaucoup.

1) Promo intense, une tournée qui est un succès, un nouvel album qui pointe son nez, mais avant cela, dis moi comment tu vas ?

Comment je vais ? Et bien c’est un peu spécial car pendant 7 ou 8 mois on fait rien, et on a hâte de défendre son disque, de le défendre sur les routes, et quand ça arrive, c’est tout en même temps, donc pour te dire comment je vais, c’est assez simple, je suis à un point où je suis tellement heureuse avec la sortie de cet album, que je ne ressens même plus la fatigue qui s’est emparée de mon corps ses dernières semaines (rires)

2) Avant de parler de ton actualité, j’aimerais que l’on revienne sur le précédent album, qui était pour moi une superbe production, qui mettait ta voix bien en valeur, certes moins dansant que les précédents. D’après toi qu’est ce qui fait qu’il a moins bien fonctionné que les autres ?

Vraiment j’en sais, et puis je n’essaye même pas de me poser la question et encore moins d’y répondre. Je pense qu’il ne faut pas tout intellectualiser. Je ne pense pas qu’il y a toujours une réponse à tout. Un album c’est quoi, c’est des chansons, des chansons c’est quoi, c’est un rendez vous avec le public et parfois le rendez vous n’a pas lieu, c’est juste un acte manqué.

J’adore « Délit Mineur », j’en suis fier, mais je ne pense que ce soit mon meilleur album, mais il fait partie de mon histoire et il faut l’assumer. C’est comme un enfant, là j’ai accouché de mon cinquième enfant, il ne chasse pas les autres, et puis quand on un enfant qui a un peu plus de difficulté que les autres, on ne le chasse pas à coups de pompes, il faut quand même l’aimer


3) Aujourd’hui tu reviens avec un nouvel album baptisé « Instinct », je vais donc te poser la question à laquelle tu vas répondre des centaines de fois, pourquoi ce titre ?

Pourquoi ? (rires) Et bien pour faire un album qui nous ressemble à 200%, il faut puiser des vérités en soit, il faut arrêter de réfléchir avec sa tête, il faut plus sentir les choses comme elles viennent et comme elles sont. En faisant les choses instinctivement, pour moi c’était le meilleur moyen d’être ainsi la plus fidèle à ce que je suis sur le moment. J’ai fait un album vérité, direct à l’instinct

4) Un nouvel album qui nous amène une nouvelle Amel, qui semble se lâcher un peu plus, qui se livre un peu plus. Pour toi, qu’est ce qui a permis cette évolution ?

C’est certainement un enchainement de choses et puis peut être aussi que je grandis. Je pense que je suis restée figé dans un état un peu plus enfantin pendant quelques années, et aujourd’hui je vois les choses autrement, peut être grâce à « Délit Mineur », mais aussi à plein de choses. Aujourd’hui j’ai une autre perception de ce qui nous entoure, de ce qui est plus important, de ce qui l’est moins, et chez moi, et cela depuis toujours, le plus important, c’est d’être très honnête, et je me suis dit que si je faisais un album à voix avec des chansons très tristes, je ne vais pas être honnête avec les gens car aujourd’hui ce n’est pas ce que j’ai envie de faire.

cet album, c’est juste un album d’énergie

5) Pour ce nouvel album, on sent que tu t’es fait plaisir, au point de convier Ne Yo, artiste US reconnu sur un titre. Comment est né ce duo ?

Tout simplement, je l’ai contacté, et il a dit oui (rires). J’ai rencontré son producteur il y a quelques années, et on a toujours gardé le contact. Lorsque j’ai fait cet album, je me suis permis de le contacter, afin de savoir si un duo avec Ne Yo était possible, et il m’a répondu « No Problem », et Ne Yo est venu deux jours en studio, cela s’est très simplement.

6) Etrangement un seul duo avec un artiste américain. Pourquoi n’avoir pas fait d’autres duos avec des artistes francophone doit qui défend souvent cette langue ?

L’album est déjà « Made In France ». Je ne choisis pas mes duos en fonction de l’origine de la personne ou de son univers, je le fais surtout au feeling, et c’est comme ça que cela s’est fait avec Ne Yo

7) Si tu devais définir ce nouvel album, comment le ferais tu ?

Je dirais qu’avant j’ai fait des albums de vécu, j’y ai raconté mes expériences, et cet album, c’est juste un album d’énergie. C’est mon énergie, ma personnalité, mon caractère, il y a de la joie de vivre, de la positivité, il y a aussi des chansons un peu triste, et ce sont certainement les chansons les plus tristes que j’ai pu faire dans tous mes albums. Dans cet album, il y a de la joie de vivre, mais aussi de la conscience de ce qui se passe, mais tout est fait avec beaucoup de simplicité et surtout sans prétentions. J’ai pas essayé de faire de la musique, j’ai juste essayé de me résumer sur un disque

8) Sur ActuaNews.fr, on parle de musique, de télévision, de cinéma, pour toi la musique c’est donc la sortie de ton nouvel album, la télévision, on peut citer Nouvelle Star, et Danse Avec Les Stars, mais j’aimerais que l’on parle de cinéma. A quand Amel Bent au cinéma pas seulement pour du doublage ?

J’attends juste que l’on m’invite. Le peu de fois où j’ai pu faire des apparitions, c’est parce qu’on m’a invité par des gens qui savent que je ne suis pas comédienne, qui vont prendre le temps avec moi, car ils savent que je suis là pour apprendre, et puis je n’ai pas la même rigueur qu’un comédien, je ne suis pas en train de jouer ma carrière, donc quand j’y vais, je suis plus légère. Si je suis invitée par des gens qui ont conscience de tout cela, je ne dirais jamais non, et puis ce serait trop bête de dire non, surtout quand on a la chance de vivre de telles expériences.

Par contre je me vois mal passer des essais, faire des castings en disant « bonjour Amel Bent, chanteuse, comédienne, je veux ce rôle et je l’aurais» (rires). Ce ne serait pas moi du tout.

9) QUESTION BONUS Quelle est la question que l’on ne t’a jamais posé en interview et à laquelle tu aimerais répondre ?

On peut se revoir plus tard pour que je puisse y répondre (rires). Est-ce que tu as aimé mon interview ?

10) Avec cette question j’ai hâte de connaitre la réponse…

Bien sur que oui j’ai aimé, et tu as de la chance parce que parfois c’est non (rires)

11) Qu’est ce que je peux te souhaiter pour la suite ?

D’être heureuse, avec ma notion à moi du bonheur, et au passage je te souhaite également d’être heureux

12) Petite tradition sur ActuaNews.fr, c’est l’invité qui termine l’interview en s’adressant directement à ses fans, aux lecteurs pour leur adresser le message qu’il souhaite…

Je voudrais dire à mes fans, qu’il y a un truc qui est mal fait dans la langue française, c’est qu’il n’existe qu’un seul mot pour dire merci, donc il faut vraiment que j’invente un autre mot bien plus fort pour vous dire à quel point je suis reconnaissante de votre fidélité, et de tout cet amour que vous m’offrez et qui me porte depuis 10 ans. Tous les jours grâce à vous, je vis mon rêve d’enfant et surtout je vous souhaite beaucoup d’amour.

Merci à Amel d'avoir joué le jeu, et de nous avoir accordé de son temps.

Francois Bertin
Rédacteur en Chef qui cherche toujours à vous permettre d'avoir le meilleur de l'information... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Août 2016 - 10:50 Julie Zenatti se livre avant la rentrée !


loading...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites


loading...













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement