Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Rencontre avec Julia Channel

10 Juillet 2013 - 11:50

Il est bien loin le temps où la divine Julia Channel ne faisait vibrer qu’une partie de la population, et oui aujourd’hui elle est tout public, et c’est une véritable artiste, engagée pleinement dans ce qu’elle fait que nous avons eu le plaisir de rencontrer à quelques semaines du lancement de son album…


credit photo : Xavibes
credit photo : Xavibes
Si de Julia Channel, vous ne retenez que ce qu’elle a fait il y a 20 ans, vous avez totalement tout raté ! Certes, cela fait partie de sa vie, mais depuis elle a fait du chemin, tourné dans des films traditionnels, mais surtout démarré une véritable carrière de chanteuse, qui prend plus de poids depuis quelques mois, avec la sortie de plusieurs singles, et à quelques mois semaines du lancement de son album, Julia a décidé de revenir avec nous sur sa carrière, mais surtout sur la musique qui aujourd’hui comble sa vie…

1) Depuis de nombreux mois tu ne cesses de faire l’actualité, mais avant d’aborder tout cela, dis-moi comment tu vas ?

Je vais très bien, je suis à nouveau maman depuis peu, mon album est terminé et c’est bientôt les vacances, donc tout va bien

2) Nous connaissions Julia Channel, actrice, te voilà maintenant dans la musique, d’où vient cette passion de la musique ?

Alors je vais me répéter, mais je ne fais pas de la musique depuis hier, comme certains peuvent le penser, j’ai commencé en 1995 avec Bambi Cruz, kaysha, Cutee B et Organiz et Rene De Wael cela fait donc 18 ans que je cours les studios d’enregistrements et les cours de chant. La musique est pour moi une vraie passion, ce n’est pas un caprice, je ne fais pas de la musique pour me reconvertir ou pour être connue, la preuve en est, c’est que je suis mon propre producteur, j’ai monté mon label à Londres et c’est moi qui produis tout , album, clips , promo et à moi de trouver les bons auteurs… Ca me coute énormément de temps, d’énergie et d’argent, donc vraiment si je n’étais pas passionnée , je ne ferais rien, car c’est de la pure folie !

Mon papa est un passionné de musique , donc j’ai grandi avec la musique de Stevie Wonder, des platters, , George Benson, Al green… La musique a toujours été une évidence pour moi, il n y a rien de calculé, je n’ai peut-être pas pris le chemin le plus direct mais c’est une suite logique des choses, pour vous dire je déjeune même avec le casque sur la tète


3) De nombreuses actrices ont tenté de se reconvertir dans la musique, tout comme toi, mais ont malheureusement échoué. Certes le monde de la musique est difficile, mais penses-tu qu’il y a une réticence du public et des médias, de mettre en avant d’anciennes actrices X, devenues chanteuses ?

Alors bien évidemment ça me saoule que l’on me compare aux autres actrices qui ont voulues faire de la musique, car je pense sincèrement qu’ il n y a rien à comparer, je connais mes motivations premières et je connais celles des autres, clairement on a rien à voir. C’est une vraie passion pour moi, je ne gagne pas d’argent avec ma musique car je dépense beaucoup plus en production, entre les différents clips que j’ai produit et l’album complet , j’ai investi autant que l’aurait fait une major pour certains artistes, je suis un petit label mais je sais ce que je fais et j’essaie de le faire bien, je m’efforce de travailler avec des personnes très bonnes dans leur domaine et forcement ça aussi ca a un prix.

Maintenant, oui bien sûr en France il y a une grande réticence surtout de la part des radios, à jouer une ancienne actrice de x, on me l’a assez répète, en ce qui me concerne j’ai tourné il y a 20 ans, donc y a un moment il faut peut-être que ces personnes évoluent, car moi j’avance …

Je vis en Grande-Bretagne, ou les gens sont beaucoup plus ouverts qu’en France, mon 1 er titre ‘Forever in a Day ‘ s est classe 15 eme du top des clubs, et le titre est sorti partout en Europe, sauf en France. « Free » mon 2 eme single, s’est classe 12 eme toujours en Angleterre et idem, il est sorti en Allemagne, Italie, Espagne, Italie, Suède, mais toujours pas joué en France, donc en gros ce n’est vraiment pas grave je sais qui a raison …
Je ne compte plus sur la France depuis longtemps, j’ai bien compris que je ne ferais jamais rien dans ce pays, c’est dommage car c’est le mien a la base, mais bon, nul n’est prophète en son pays .

L’essentiel est que mes titres plaisent ailleurs, je me classe bien, ça joue en radio et en club, les critiques sont bonnes, ça me suffit.

si on me ferme la porte, je passe par la fenêtre

credit photo : Xavibes
credit photo : Xavibes
4) Est-ce que ton passé justement est un poids dans ta nouvelle carrière ?

Mon passé n est un poids qu’en France, c’est le seul pays où on me rabâche les films d’il y a 20ans, lorsque l’on présente mes titres dans d’autres pays, les gens s’en tape totalement, pour eux ce qui compte c’est la musique, le prod, l’interprétation, point barre

5) Qu’est ce qui fait que toi tu peux t’imposer dans ce milieu, par rapport à d’autres qui n’y sont pas parvenus ?

Je ne cherche pas spécialement à m’imposer par rapport aux autres puisque de toute manière on ne fait pas la même chose, je chante en Anglais, donc il y a une dimension internationale, lorsque je sors un titre, il est envoyé dans le monde entier et après on voit qui ça intéresse, j’ai été joué en Chine, je trouve ça assez marrant à la fin

6) Voilà maintenant une dizaine d’année, que tu te rapproches de plus en plus vers la musique, tout d’abord en 2002, puis en 2010 avec « All I Want », et depuis l’an dernier tu ne cesses d’enchainer les titres. Pourquoi avoir attendu autant de temps pour te lancer vraiment dans ce domaine ?

Comme je l’expliquait plus tôt, je n’ai pas attendu pour faire de la musique, je n’ai jamais cessé depuis 1995, maintenant si cela a été aussi long, ce n’est malheureusement pas de ma faute, j’ai été la 1ere fille issue du X, à faire de la musique, à l’époque c’était carrément hors de question, j’ai couru tous les labels un par un et la réponse était un « non » catégorique, il y a 15 ans fallait même pas y penser, mais j’ai essayé, essayé et essayé encore, le problème est, que je suis une vraie tête de mule, et que si on me dit non c’est encore pire, si on me ferme la porte, je passe par la fenêtre, et si on me ferme la fenêtre, la cheminée ! Je suis ultra têtue, y a rien à faire quand j’ai une idée en tête, c’est comme ça, je me bats jusqu’ au bout, rien à foutre des gens qui me disent non

7) « All I Want », « Forever In A Day », « Free », “Never Let Me Down”, des excellents titres, mais à quand l’album, qui est tant attendu?

Je produis mon album donc , je décide également de la sortie, je l’ai repoussé plusieurs fois tout d’abord parce que j’ai voulu rajouter des titres à la dernière minute et ensuite parce que j’ai eu un petit garçon il y a quelques mois, donc je ne me voyais pas courir dans tous les sens pour l’album et ne pas être avec mon bébé, il est bien entendu la priorité numéro 1. Mon album est fini, la cover est prête, tout est en place pour une sortie à la rentrée !!

8) A quoi doit-on s’attendre avec cet album ?

Je ne sais pas trop ce à quoi vous devez-vous attendre, mais ce que je peux dire c’est que cet album c’est moi, ma personnalité, mes gouts , mes envies musicales très variées, je suis honnête, je me suis fait plaisir avant tout, après si ça plait aux gens tant mieux, mais honnêtement si ça ne plait pas, ce ne sera pas la fin du monde, j’ai été au bout de mon projet, c’était difficile, pas gagné, fatiguant, mais je l’ai fait, et avec mes tripes donc voilà, si j’en vends 2 , aucun problème, j’ai eu tellement de plaisir, de joie et de bonheur à le réaliser, j’aurai tout de même gagné.

Londres est une ville où je me sens bien, libre

credit photo : Xavibes
credit photo : Xavibes
9) Un album que tu prépares du côté de Londres. Pourquoi avoir choisi de travailler de l’autre côté de la Manche pour réaliser ce projet ?

Londres est ma ville de cœur, pour plusieurs raisons, j’y vis, j’y produis ma musique mais aussi l’homme de ma vie est Anglais, donc j’ai beaucoup d’attaches, c’est une ville où je me sens bien, libre, les gens ne me jugent pas, ils ne regardent que ma capacité à faire les choses, mon travail, le reste ne compte pas.

10) Malheureusement peu de français sur tes titres. Est-ce un choix délibéré ?

Il y a bien sur des raisons à cela, tout d’abord mes artistes préfères sont Anglo Saxons, c’est donc sur cette langue que j’ai appris à chanter, je m’y sens plus à l’aise, ensuite mon album est a tendance Rnb, pop et électro, je pense que la langue Française ne se prête pas du tout à ce genre musical, c’est un gout personnel et 3eme raison , j’ai travaillé sur mon album avec des producteurs Anglais, Americains et Suédois, donc l’anglais s’est imposé.

11) A la fois électro-dance-pop, comment définirais tu ton style ?

Mon album s’appelle « Colors » tout simplement car c’est un mélange de Pop, Electro, R’n b et Hip Hop, j’ai des goûts musicaux très éclectiques, je passe de Public Enemy a Pavarotti en un clin d’œil

je suis une vraie guerrière

credit photo : Xavibes
credit photo : Xavibes
12) L’amour, l’espoir, le courage, la liberté sont des thèmes assez récurrents dans tes titres, mais quels messages souhaitent tu vraiment faire passer ?

Je suis une éternelle optimiste, pour moi c’est jamais perdu, rien n’est impossible, c’est ma façon d’être donc forcément dans ma musique je veux faire passer des choses positives, énergiques, il faut que ça me ressemble, je suis une vraie guerrière, j’ai traversé des tonnes de choses pas marrantes dans ma vie, mais je suis toujours là et avec le sourire.

13) Finalement la vie t’a offert ton plus beau rôle celui de maman, et tu as rendu un superbe hommage à ton enfant avec le titre « I’M In Love », peux-tu nous expliquer la naissance de ce titre ?

Je suis déjà maman d’une petite fille de 9 ans, il y a quelques années j avait décidé d’écrire ma biographie, surtout pour elle, je me suis toujours dit que ce serait bien qu’ un jour elle puisse lire l’histoire pas « ordinaire » de sa maman, je préfère qu’ elle lise les choses avec mes mots , que d’autres lui racontent avec les leur. Pour mon fils, c’est un peu diffèrent, j’étais encore en plein dans mon album lorsque je suis tombée enceinte , je voulais graver mon amour d’une manière un peu différente, je chante à longueur de journée , du matin au soir, les choses se sont imposées comme une évidence, il fallait faire une chanson pour mon p tit ange, et surtout le plus beau c’est que je lui chante cette chanson, il ne comprends rien pour le moment mais je pense qu’ avec le son de ma voix et mon regard , il sait très bien de quoi je parle

14) La finalité d’un album, c’est bien entendu la scène, une tournée est-elle au programme ?

Oui sans doute… j’ai fait pas mal de scène au Royaume Uni , en Italie et en Allemagne pour l’instant , une date en Russie a la rentrée, maintenant, je ne vais pas non plus courir dans tous les sens, j’ai des priorités qui font que je préfère choisir, je ne vais pas faire tout et n’importe quoi, montrer ma tête partout c’est pas mon truc, je pense qu’ il vaut mieux privilégier la qualité a la quantité , non ?...

un artiste sans les fans, n’est rien

Rencontre avec Julia Channel
15) QUESTION BONUS : Quelle est la question que l’on ne t’a jamais posé en interview et à laquelle tu aurais aimé répondre ?

Si je suis heureuse …et je répondrais que oui, j’ai aujourd hui la vie dont j’ai toujours rêvée, avec un très bon équilibre, beaucoup d’amour et surtout je fais les choses que j’aime, je suis libre

16) Qu’est-ce que je peux te souhaiter pour la suite de carrière ?

Le meilleur

17) Petite tradition sur ActuaMusic.fr, c’est l’invité qui conclut l’interview en s’adressant directement aux lecteurs, à ses fans, pour délivrer le message qu’il souhaite, alors ces prochaines lignes sont les tiennes

Je pense qu’ en général, on ne remercie jamais assez les personnes qui nous soutiennent et nous aident à avancer, un artiste sans les fans, n’est rien, si j’ai réussi a être la pendant 20 ans c est aussi parce que les gens m’ont soutenus, encouragée, je ne fais jamais attention aux gens négatifs, mauvais, qui veulent juste être méchants, je ne prête attention qu’ aux personnes qui en valent vraiment la peine, les gens positifs , dieu merci il y en a …Il y aussi une chose que je n’arriverais jamais à comprendre , comment se fait-il que certain soient encore bloques sur la carrière que j’ai fait il y a 20 ans, c’était mon choix, je pense que chacun est libre de mener sa vie comme il l’entends, j’ai vraiment l’impression qu’ en France la mentalité est telle que l’on a pas le droit de changer, d’évoluer …pourquoi pas ?? Je me suis réinventer dans autre chose, qui me correspond mieux, je trouve ça très courageux de ma part d’avoir voulu faire autre chose.

Si l’on regarde les 3 quarts des chanteuses pop d aujourd hui, certaines ont des comportements de pornstar, sex tape, photo dénudées toutes les 3 sec sur les réseaux sociaux, mais on crie au génie, donc j’arriverais jamais à comprendre pourquoi on me saoule tout le temps, alors que moi c’était mon métier, maintenant je suis chanteuse et bien je me comporte comme une chanteuse, voilà simple...


Merci à Julia Channel, de nous avoir accordé de son temps et d'avoir joué le jeu avec beaucoup de générosité, de sincérité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Julia Channel Rendez vous sur sa Page Facebook

Francois Bertin
Rédacteur en Chef qui cherche toujours à vous permettre d'avoir le meilleur de l'information... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Août 2016 - 10:50 Julie Zenatti se livre avant la rentrée !



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement