Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Sébastien Agius (1789) : un concert solo surprenant et réussi !

24 Juin 2013 - 08:40

Sébastien Agius, l’ancien gagnant de X-Factor et chanteur de comédies musicales à succès (1789, Dracula…) était en concert au Divan du Monde à Paris ce samedi 22 juin 2013. Retour sur un concert détonnant où nous avons pu goûter à quelques très bonnes chansons de son second album à venir.


Sébastien Agius (1789) : un concert  solo surprenant et réussi !
Au beau milieu de la tournée du spectacle "1789, Les Amants de la Bastille", Sébastien Agius a troqué son habit de Robespierre pour son tee-shirt John Lennon-Yoko Ono le temps d’une soirée au Divan du Monde, ce samedi 22 juin 2013. Alors que nous nous attendions à des chansons de variété dans la veine de son premier album passé malheureusement inaperçu en 2011, Sébastien Agius nous a embarqué dans un univers très pop-rock aussi surprenant que réjouissant.

Sur scène, Sébastien Agius joue même de la guitare électrique, du piano et de la batterie, accompagné de son bassiste, de deux autres guitaristes et de son batteur. Dès la première chanson, les trois guitares électriques donnent le ton du concert, résolument plus rock que ce à quoi l’on pouvait s’attendre. Devant un public essentiellement féminin, Sébastien s’amuse et se donne corps et âme à ses chansons, qu’il interprète avec maîtrise et passion.

Sébastien Agius (1789) : un concert  solo surprenant et réussi !
Sa voix puissante et particulière, proche de celles de Florent Mothe ou de Mikelangelo Loconte, s’allie à merveille avec des arrangements plus bruts, loin des sonorités lisses et polies propres au registre des comédies musicales. Conséquence de cette force instrumentale, la voix est parfois engloutie et l’on ne comprend pas toujours les textes, mais l’interprétation est prenante. Une chanson surtout se démarque : « From China With Love », sur laquelle Sébastien quitte sa guitare pour se mettre au piano et entonner la mélodie du refrain de sa très belle voix de tête, qui embarque tout de suite le public vers des contrées lointaines… Un morceau variété pop-rock aux allures d’un tube de Coldplay, que nous avons hâte de retrouver sur le second album de Sébastien, encore en préparation.

Le concert se poursuit avec la même vigueur et la même richesse de styles, flirtant parfois avec le rap sur les couplets de certains morceaux dont « Encore ». La musicalité indéniable de la voix ainsi que l’efficacité des mélodies révèlent un vrai talent dans la composition et ne font que raviver nos attentes face à cet artiste à part entière qui saura sans doute se faire une belle place « en solo » dans le paysage musical français.

A noter que Sébastien Agius est le premier interprète de la chanson « Les blessures qui ne se voient pas », écrite par Michel Jourdan et présente sur son premier album Ma Chance, aujourd’hui réarrangée et réinterprétée par Florent Mothe.

Retrouvez Sébastien Agius sur sa page facebook officielle.

Pour revoir le teaser du concert :


Manon Raineri
Passionnée de musique bien-sûr, mais aussi de littérature, de cinéma, d'histoire et de patrimoine,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

L'Arrach'TOur votre WebSérie de l'été | L'oeil d'Anne So' | Single | Live Report | Concert | Clips | Album | Chronique













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement