Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Self Concept : A quelques jours de la sortie de son nouvel album Michal répond à nos questions…(Vidéo)

17 Octobre 2011 - 19:01

Dans quelques jours Michal KwiatkowskI nous reviendra dans les bacs avec What’s Your Name ?, son nouveau projet sous le pseudo Self Concept. Un nouveau projet et un nouveau son qu’il a bien voulu nous présenter lors d’une interview qu’il nous a gentiment accordé…


Self Concept : A quelques jours de la sortie de son nouvel album Michal répond à nos questions…(Vidéo)
Il y a un an, Michal se lançait un nouveau défi, revenir sur le devant de la scène médiatique, avec un EP, dans un nouveau style et sous un nouveau pseudo, un défi plus que réussi qui débouchera le 31 Octobre sur la sortie de son nouvel album baptisé What’s Your Name ?

Une véritable renaissance pour l’artiste, et c’est avec générosité, simplicité et sans langue de bois qu’il nous a accordé une interview avant l’arrivée dans les bacs de son nouvel album

1. Il y a 8 ans la France te découvrait grâce à la Star Ac et ton brillant parcours jusqu’en Finale. Pourquoi avoir accepté de participer à cette émission ?

Les raisons de ma participation sont assez simples. Je suis arrivé en France en 2002 pour faire mes études à la Sorbonne à Paris. J’ai un peu abandonné la musique car j’avais très peu de temps de libre. Le contact avec le monde de la chanson me manquait beaucoup, j’ai décidé de faire tous les castings possibles à Paris. Des comédies musicales, des émissions de télé. La Star Academy a été l’un de cela. C’était donc pour renouer avec la musique et pour commencer mon métier de musicien en France.

2. Quels souvenirs gardes tu de ton passage à la Star Ac ?

Un très très bon souvenir. C’est vrai que ça commence à dater un petit peu, mais je garde un souvenir global qui est très positif. Je suis conscient que si aujourd’hui je peux faire ce que je fais, être un artiste indépendant, c’est beaucoup grâce à cette émission qui permet de gagner pas mal d'années. Evidemment il y a des inconvénients, mais il y a quand même plus d’avantages notamment dans les premières années où l’émission était plus digne. Je sais que si j’en suis là aujourd'hui c’est c'est beaucoup grâce à ça.

3. Depuis tu as sorti plusieurs albums, participé à divers projets. C’était pour trouver ton univers musical, ou juste pour multiplier les expériences

Je dirais un peu les deux. A partir du moment où on multiplie les expériences, on évolue, et grâce à cela tu trouves ton univers musical. En participant à plusieurs projets et en multipliant les expériences, on devient meilleur, un artiste plus accompli et plus heureux.

Crédit Photo Ben Marguin
Crédit Photo Ben Marguin
4. L’année dernière, tu as surpris tous le monde en revenant dans un style New Wave, peu populaire en France, Pourquoi avoir pris un tel virage musical ?

Tout est lié à la décision que j’ai pris de monter mon propre label que j’ai nommé Self Concept, bien avant de savoir que j’allais prendre ce pseudo. Du moment où on devient indépendant, on n’as plus de compte à rendre à personne, on se laisse guider par nos influences personnelles. La musique New Wave et électro des années 80 a été une fascination pour moi depuis toujours. On sait très bien que le marché du disque est très difficile, et ce n’aurait certainement pas été faisable avec une Major ou on pense surtout aux ventes. A partir du moment où je n’avais plus cette grosse machine derrière moi, avec laquelle je devrais négocier énormément pour imposer des choses, je faisais simplement ce que j’ai envie de faire.

5. Avant de rentrer dans le vif du sujet, et de parler du nouvel album, peux tu nous expliquer ce concept nommé Self Concept, et comment tu le perçois

Au départ Self Concept est le pseudonyme artistique que j'ai pris et le nom de mon label.. Quand j’ai fini de composer l’album, avec un grand changement pour moi, puisque je l’ai écrit entièrement en anglais, je me suis dit que ce serait intéressant d'aller plus loin et de changer de pseudonyme pour marquer un nouveau départ et quelque part me détacher aussi de l'étiquette « Star Ac » qui n'est pas évidente à porter en France.

6. Après un premier EP remarqué et salué par la critique, finalement les radios n’ont pas joué le jeu. A ton avis pourquoi tes titres ne passent pas sur les ondes ?

Les radio sont une grosse machine très compliquée. J'en etais pas vraiment conscient quand j'avais fait mes 2 premiers album car je me concentrais surtout sur l'artistique. Maintenant, en temps que chef d'entreprise, je me rends compte qu'il n'y'a pas que la qualité du titre qui compte. Croyez-moi, il ne suffit pas d'avoir une bonne chanson...Je n'ai pas les moyens d'une Major, je ne peux pas acheter des spots pubs ou faire d'autres deals avec les stations de radio qui faciliteraient les diffusions. Mais ce n'est pas quelque chose qui me décourage. Il y'a toujours quelques radios ou web-radios qui me soutiennent ( Hotmix Radio par exemple est l'un des partenariats de mon album). Et ce n'est pas ça ce qui va m'empêcher de sortir mes chansons ni de faire mes concerts.


7. Grâce à ce nouvel album que nous avons eu le plaisir d’écouter et qui sera en bac le 31 Octobre prochain, les choses vont certainement changer, puisque certains titres ont tout pour être des tubes. Par contre on sent encore du changement entre l’EP et cet album avec des titres plus aboutis. Peux tu nous expliquer l’évolution qu’il y a eu entre les deux ?

Il n'y a pas eu beaucoup de changements depuis la sortie de l'EP car l'album entier était déjà presque fini à cette époque. Mais comme c'était ma première production, je ne souhaitais pas commencer par un album directement, certainement afin de préparer un peu le terrain et voir les réactions des gens. La nouveauté sur l'album sont donc surtout les titres inédits qui ne sont jamais sortis sur un support.

Crédit Photo Riad Beldjilali
Crédit Photo Riad Beldjilali
8. What’s Your Name est un superbe album, amenant une musique fraiche, et faisant la part belle à ta voix, mais malheureusement, peut être trop en anglais et dans un style qui n’est pas très vendeur chez nous. N’as-tu pas peur de l’échec commercial, malgré la qualité ?

Dès le jour où j’ai décidé de le faire en anglais, je savais très bien, que j’aurais du mal à l’imposer en radio en France. C’était un défi que je me suis lancé et je ne le regrette pas. Et même si je suis assez stressé et je suis conscient que je ne vendrai peut-être pas autant de disques qu'à mon époque « Universal », je n'ai pas peur car en étant producteur j'ai beaucoup plus de chance de m'en sortir niveau finances vu que c'est moi qui les dirige.

9. La grande force de Self Concept, c’est la scène avec un gros concert le 12 Novembre prochain au Divan du Monde. Pas trop Stressé avant de présenter tes nouvelles compositions ?

Ah si bien sur, je suis stressé, comme avant chaque concert. En plus pour la deuxième fois je porte aussi la casquette de co-producteur de spectacle. Je me dis que l'année dernière tout s'est bien passé au Nouveau Casino, ça va être le cas au Divan du Monde aussi. Mon stress va au delà d'un trac classique avant le spectacle. J'ai de la chance d'avoir fait beaucoup de tournées dans ma vie, sur scène je me sens comme à la maison. Mais maintenant je dois gérer toute l'organisation qui est derrière et finalement c'est ça le plus dur et le plus angoissant.

10. Concernant la pochette de l’album, pourquoi as-tu choisi de te mettre nu, le crane rasé ?

L’idée n’était pas forcément de mettre nu mais de représenter le symbole d’une renaissance. Avec tous les changements que j'ai vécus c'était une évidence pour moi. C'est une image assez forte, assez dérangeante aussi. Il faut juste savoir que mon but n'était pas de choquer les gens mais tout simplement rester fidele à ma vision de cette pochette. En plus je savais déjà que j'allais nommer cet album « What's Your Name ? » ce qui rendait tout ça encore plus cohérent. Et le clip de « You Are The LAst » en est la confirmation car on y retrouve encore cette idée...

11. Justement peux tu nous expliquer le clip de You are the last, qui au premier abord à de quoi surprendre voir même de faire peur ou choquer.

Je suis très heureux de pouvoir écrire mes clips maintenant et de travailler avec les gens qui comprennent parfaitement mes idées qui me viennent des fois au milieu de la nuit quand je ne trouve pas le sommeil...

Le clip de « You Are The Last » représente une vie tout simplement. Commençant par la naissance d'une créature nue (c'est comme ça qu'on nait au même temps), un peu étrange, perdue... La créature devient une personne qui se cherche, qui prend des coups, essaye de trouver le bonheur dans les bras d'une femme, dans ceux d'un homme. Afin de trouver la lumière et l'aboutissement entouré par des personnages de tous genres... Et pour finir marquée et fatiguée avant de fermer ses yeux à jamais.

Voilà l'idée générale de ce clip. Mais j'aime bien imaginer que chacun l'interprète à sa façon. Je m'interdis d'imposer des choses aux gens, je préfère qu'on vive les images que je donne à sa manière, c'est ça la magie...


Crédit Photo Sandie Besso
Crédit Photo Sandie Besso
12. Avec tes explications on perçoit déjà le clip différemment, car avec la première vision du clip, c’est assez étrange, et à certain moment tu peux même faire peur…

Oui j’en suis conscient, car moi aussi j’ai eu un peu peur en me voyant pendant le montage j’avoue...

13. Dans ce clip comme dans les précédents, on sent que le sexe occupe une grande place. Pourquoi mettre en avant autant la sexualité dans ton travail ?

Je pense que ça libère beaucoup. La sexualité, même si on est en 2011, reste un tabou, ce que je trouve normal, car c’est quelque chose d’intime. Mais je pense qu’à partir du moment où on met en scène un petit peu la sexualité tout en restant esthétique et sans etre vulgaire, ça nous libère pas mal, et du coup on devient beaucoup plus sincère. Je vis ma sexualité d'une façon très naturelle et spontanée donc je n'ai aucune difficulté à la mettre en scène. Ca fait partie de moi, ça doit donc faire partie de ma musique et des images qui l'accompagnent.

Self Concept : A quelques jours de la sortie de son nouvel album Michal répond à nos questions…(Vidéo)
14. Le nouvel album arrive dans quelques jours. Mais quels sont les futurs projets de Self Concept ?

Le projet le plus important est le concert au Divan du Monde le 12 novembre. Ensuite j'aimerais sortir les remixes de « You Are The LAst » comme je l'ai fait pour le single précedent « Too Strange ». En parlant de ça je prépare aussi des choses inédites avec un excellent DJ parisien. Et qui sait, peut-être une petite tournée pour l'année prochaine ?

15. Que peut on te souhaiter pour la suite ?

Beaucoup de courage et de joie s'il vous plaît !. J'aimerais toujours être aussi passionné pour ce que je fais, c'est mon moteur. Et bien sur comme tout le monde j'ai besoin de beaucoup de santé !

16. Comme je le fais à chaque interview, je vais te laisser les prochaines et dernières lignes pour t’exprimer librement, pour t’adresser aux lecteurs, aux fans…

Merci beaucoup, j’espère que ce nouveau projet vous plaira, que vous viendrez m’applaudir au Divan du Monde, que l’on va bien faire la fête ensemble. Amusez vous bien dans la vie, profitez de tout et à bientôt !

A notre tour, nous souhaitons remercier Michal pour l’interview qu’il nous a accordé, pour sa disponibilité, et sa profonde gentillesse.

Le nouvel album de Self Concept baptisé What’s Your Name ?, sera donc disponible dès le 31 Octobre prochain, et va en étonner beaucoup, tant le talent de Michal se fait ressentir.

Si vous désirez en savoir plus sur Michal et sur Self Concept, n’hésitez pas à le rejoindre sur sa page Facebook et sur son compte Twitter.

Pour le plaisir voici pour vous le dernier clip de Self Concept pour le titre You Are The Last


Francois Bertin
Rédacteur en Chef qui cherche toujours à vous permettre d'avoir le meilleur de l'information... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Août 2016 - 10:50 Julie Zenatti se livre avant la rentrée !


loading...


1.Posté par lolotte le 17/10/2011 19:43
bonsoir michal et actua
merci pour cette interview je suis une fan de michal _self concept depuis le début ,moi aussi le clip m'a fichu une bonne trouille mais je l'adore et ainsi que la chanson .J'ai hate de l'entendre en entier et de venir de voir le 12 .Courage michal cela va bien se passé tu vas être au top le jour j bisous lolotte

2.Posté par Françoise le 17/10/2011 22:33
Merci ActuaMusic, merci Michal, cette interview c'est une bénédiction !
Très bon choix de questions et des réponses intelligentes, sincères, lucides, sans tabou !
Un artiste angoissé, écorché mais débordant de talent, de courage, d'audace et de détermination qui ose imposer ses choix et prendre des risques, mérite une immense reconnaissance.
Michal tu cherches la lumière mais tu es cette lumière !!!
Prends soin de toi, "ta force c'est la scène" alors rendez-vous le 12 novembre....

3.Posté par marylin le 18/10/2011 14:43
Quel plaisir de lire cet article et d'y ressentir un Michal heureux dans ce qu'il fait, lucide, sincère ,parlant librement de sexualité. J'y souhaite de pouvoir vivre encore longtemps de sa musique tant ce qu'il fait sort de l'ordinaire et est à son image. Il est incroyable (son mot fétiche il y a 8 ans) Et cet album va être inédit (encore un de ses mots fétiches) Bravo Michal et bienvenue à l'album et , j'espère, plusieurs concerts, une tournée en Province. Tellement méritant ! Merci à Actuamusic .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites


loading...













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement