Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr


Smoking Smoking sous les flashs du Café de la Danse

5 Juin 2013 - 08:40

Après la sortie de leur premier album "It's all about love" en octobre dernier, le duo Smoking Smoking donnait ce mardi 4 juin un concert unique au Café de la Danse à Paris. Retour sur cette soirée haute en noir et blanc...


Smoking Smoking sous les flashs du Café de la Danse
Smoking Smoking c'est avant tout l'histoire d'une amitié entre deux jeunes femmes: Audrey Ismaël et Vanessa Filho. Toutes deux musiciennes et chanteuses, elles ont formé un duo atypique, né de la rencontre de leurs deux voix et des airs qui leur traversaient l'esprit. Lorsque Smoking Smoking est apparu, la formule en a séduit plus d'un, dont le groupe AaRON qui a choisi d'emmener les deux belles brunes sur sa tournée, en première partie.

C'est donc avec impatience que le duo retrouvait la scène ce soir, une scène rien que pour elles, leur "premier vrai concert" comme le dira Audrey à la fin de celui-ci, encore submergée d'une belle émotion. Un concert unique et important donc, placé immanquablement sous le signe du cinéma. Un clin d’œil à la pochette de leur album ainsi qu'à leur premier clip "Are We Lucky", un univers qui touche chaque note et chaque détail visuel de Smoking Smoking, sans doute parce que Vanessa est aussi vidéaste et photographe. Il parait donc presque naturel de voir le concert s'ouvrir sur un film - en noir et blanc - qui montre une femme, un couloir, un panneau "Exit"... On ressent tout de suite son mal-être, accentué par le silence pesant qui s'installe alors dans la salle, plongée dans le noir. Une étrange introduction. Les musiciens se placent et ils sont nombreux: un trombone, un violon, une contrebasse et une batterie, sans oublier le piano, instrument fétiche des deux demoiselles. Le concert commence, le ton est donné: les costumes et les lumières pesantes donnent l'impression de vivre un film en noir et blanc, et parfois même au coeur d'un stroboscope. On cherche, on dévisage, et l'on discerne la silhouette de Vanessa au centre, vêtue d'une robe en voile, perles et paillettes noires. Audrey est derrière le piano, debout comme à son habitude, avec un corset chic, tout en noir elle aussi. Le concert démarre directement avec la chanson titre de l'album "It's all about love". Tout de suite, on ressent ce fragile équilibre entre les deux voix qui se mêlent pour n'en former qu'une: elles semblent danser sur un fil et restent suspendues, accrochées l'une à l'autre, dépendantes l'une de l'autre. Un exercice périlleux mais les musiciens excellent et les arrangements sont forts, percutants, "cinématographiques" au possible. A chaque chanson le spectateur est tenté de se laisser porter et de se projeter son propre film intérieur, car la musique de Smoking Smoking reste très introspective, et c'est pour cela qu' l'on trouve peut-être dommage d'avoir invité tant de personnes sur scène. En effet dès la troisième chanson arrivent plusieurs femmes nues ou presque pour tenir la pose et marquer les temps - pas toujours en rythme - pendant quelques chansons. A moitié plongés dans la pénombre, ces corps si naturels ne méritaient sans doute pas d'essuyer tant de regards ce soir-là... Deux choristes enfin, ainsi qu'un acteur et même un danseur de claquettes interviennent par la suite sur les chansons ou pour offrir au public un interlude, ce qui ne semblait pas vraiment nécessaire et souvent décalé. Un travail plus profond sur l'interprétation aurait sans doute mieux "habillé" les chansons.

D'autres films bien-sûr sont aussi projetés au cours du concert, mais toujours dans cette atmosphère sombre, pesante et parfois lugubre pour un message aussi simple que "Everyone's want to be loved". La chanson phare du groupe, "Are We Lucky", est joué très tôt dans le concert. Le très beau morceau "Don't let me down" ressort d'autant mieux lorsque le duo se retrouve seul ou presque, entouré des musiciens. La chanson "Dancing" gagne en émotion lorsque le piano prend toute sa place et nous offre un temps d'écoute et de recueillement, porté par les volutes de nos émotions et de nos images, celles qui nous appartiennent et savent si bien se reconnaître dans la musique de Smoking Smoking, immédiate et touchante.

Le spectacle se termine sur une vidéo. Dans celle-ci nous retrouvons le cosmonaute déjà croisé dans le clip de "Are We Lucky" que voici:


N'hésitez-pas non plus à aller écouter Smoking Smoking sur Deezer.

Manon Raineri
Passionnée de musique bien-sûr, mais aussi de littérature, de cinéma, d'histoire et de patrimoine,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

loading...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

L'Arrach'TOur votre WebSérie de l'été | L'oeil d'Anne So' | Single | Live Report | Concert | Clips | Album | Chronique


loading...













News Les PLus Lues








Plus de likes gratuitement