Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr





Le film Miss, un hymne à l'affirmation de soi

17 Février 2020 - 10:30

Actuellement en tournée d'avant-première, l'équipe du film MISS était de passage au Cinéma Le Chambord à Marseille.


Il y a quelques jours, le réalisateur Ruben Alves était de passage à Marseille pour présenter son nouveau film "MISS" accompagné des acteurs Alexandre Wetter et Thibault de Montalembert.

Sept ans après son dernier film "La Cage dorée", Ruben Alves est de retour avec un scénario original, dans l'air du temps : L'histoire d'un garçon de 9 ans qui rêve de devenir Miss. 15 ans plus tard il va partir à la conquête du titre de Miss France.

Loin des clichés, MISS est un film moderne et authentique sur l'affirmation de soi, le courage d'assumer son identité. Alexandre part à la recherche de lui-même et embarque ses proches dans une aventure semée d'embûches à la poursuite de son rêve. Le scénario nous plonge dans l'univers des miss avec beaucoup d'émotion et d'humour dans une société où il est difficile de trouver sa place. MISS aborde la question identitaire à travers l'androgynie avec de belles valeurs comme la bienveillance, la tolérance, l'amour, l'amitié.

Avec l'accord du Comité Miss France, le réalisateur s'est immergé pendant un an dans les coulisses du concours de beauté pour être au plus proche de la réalité. Comme le confie Ruben Alves : "Je voulais rendre hommage à la femme et au courage qu'il lui faut pour grandir et s'affirmer dans notre société patriarcale.".

Le scénario est porté par un casting prestigieux : Isabelle Nanty en logeuse délurée, Pascale Arbillot en chaperonne des Miss autoritaire et sensible, Stéfi Celma en peste élégante, Thibault de Montalembert surprenant et attachant en Lola et une révélation pour le rôle principal incroyablement joué par Alexandre Wetter.

Originaire du Var, attiré par le mannequinat, Alexandre Wetter a réalisé son rêve en défilant en femme pour Jean-Paul Gaultier en 2016. Débutant dans le monde du Cinéma, Alexandre a travaillé son rôle avec un coach de maintien et un coach en comédie pour ne pas tomber dans la caricature. Il a suivi un régime drastique et a enchainé les heures de barre au sol pour incarner au mieux son personnage et c'est réussi !

Ruben Alves a eu un coup de cœur pour Thibault de Montalembert en regardant la série "Dix pour cent" et lui a confié le rôle de Lola, un travesti. Un vrai challenge pour le comédien qui s'est plongé dans l'univers de son personnage pendant deux mois. Pour l'acteur, c'était un bonheur d'incarner Lola : "C'est une grande chance de pouvoir jouer l'autre genre.".

A travers ce film, le réalisateur Ruben Alves adresse un message au public : "Alex veut être aimé à tout prix mais comprend finalement que l'essentiel est d'être aimé pour ce qu'il est. Mon film est un état des lieux de la société d'aujourd'hui, de son besoin systématique de genrer et de juger, à tort, ceux qui ne correspondent pas à la norme."

Soulignons la bande son moderne qui colle parfaitement aux scènes comme la chanson "Drôle d'époque" de Clara Luciani dont les paroles sonnent très juste avec la situation vécue par le personnage.

Un vrai coup de cœur pour cette comédie humaine très réussie à ne pas rater, sortie nationale le 11 Mars 2020.

Anais Debreuille
Marseillaise passionnée par la Musique et les Médias ! En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Bande Annonce | Chronique





Plus de likes gratuitement