Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr




Rencontre avec Inca à l'occasion de la sortie de son Ep

6 Septembre 2018 - 10:00

Les projets sont nombreux pour Fabien Incardona alias INCA : nouvel EP, premier rôle dans une nouvelle comédie musicale. Il nous en dit plus !


Nous avons rencontré Fabien Incardona alias INCA à l'occasion de la sortie de son nouvel EP porté par le single "Je me sens vivant". Ce samedi, jour de la sortie de l'EP, l'artiste avait rendez-vous avec son public au magasin Cultura d'Aubagne à proximité de Marseille pour un showcase. Inca s'est confié sur son parcours, son EP et un nouveau projet de comédie musicale.

Découvrez l'ITW en vidéo :




ACTUANEWS : Pourquoi avoir choisi INCA comme nom de scène ?

INCA : C'est le diminutif de mon nom de famille, Incardona mais il y a une anecdote à ce sujet. Avant de participer à "La légende du Roi Arthur" j'ai fait un rêve. Je signais un contrat pour mon album et le juriste me demandait si INCA était bien mon nom d'artiste, je confirme, je signe et là je me réveille ! Je n'avais jamais pensé à ce pseudo puis j'ai réfléchi pour être sûr j'ai finalement adopté INCA.

ACTUANEWS : Comment définirais-tu ton univers ?

INCA : Electro rock pop avec un côté ethnique, world music. INCA est un concept, un style très show vraiment spectacle. Mon univers est assez riche quand on écoute ma musique, on peut facilement imaginer des danseurs, des costumes, des lumières. Je suis un showman dans l'âme.

ACTUANEWS : Tu as participé à plusieurs comédies musicales notamment "Roméo et Juliette" et "la Légende du Roi Arthur". Que t'ont apporté ces expériences ?

INCA : Tellement de choses ! A l'époque de "Roméo et Juliette", j'avais 20 ans, j’étais doublure de deux rôles avec une tournée en Asie devant 10 000 personnes pendant 6 mois. Ce n'était pas facile au début, je n'avais pas beaucoup de temps pour répéter mais ce spectacle m'a apporté une vraie expérience scénique très enrichissante. Plus récemment j'ai participé à "La légende du Roi Arthur", c’était énorme de jouer dans un spectacle de Dove Attia qui est une référence dans le monde des comédies musicales. Ce show a été très intéressant aussi au niveau de l'expérience médiatique dans la collaboration avec la presse et la télévision.

ACTUANEWS : Peux-tu présenter le single "Je me sens vivant" pour ceux qui ne l'ont pas encore écouté?

INCA : Les titres que j’ai interprété sur "La légende du Roi Arthur" me correspondaient déjà beaucoup au niveau du style et de la portée vocale. Je m'étais déjà bien trouvé artistiquement parlant. "Je me sens vivant" est dans la continuité et exprime un message de vie et d'espoir : de toujours garder son rêve en tête malgré les années qui passent, le quotidien. C'est un combat pour la vie. Ce titre représentait le mieux l'EP par son message de paix, de vie et de détermination.

ACTUANEWS : Comment as-tu eu l'idée pour le visuel du clip ?

INCA : J'adore le cinéma, la science fiction, les films d'horreur et aussi les films fantastiques. J'ai eu la chance de travailler avec Thierry Vergnes (Céline Dion, Lara Fabian, Amir) pour la réalisation du clip. Visuellement j'ai voulu exprimer tout ce que j'aime. J'ai toujours vu mes clips comme des films dans le style de Mylène Farmer. En 3 minutes, il y a tout un scénario tissé qui amène du début à la fin de l'histoire.

C'est difficile d'exister, il faut se battre

ACTUANEWS : Peux-tu nous en dire plus sur l’EP qui sort aujourd’hui ?

INCA : Il est sorti le 1er septembre et il sera en vente sur tous les showcases en partenariat avec CULTURA mais aussi sur les plateformes digitales et en commande physique. On y retrouve cinq titres très proches de ce que je veux transmettre comme message humain avec de vrais textes. Je suis compositeur et je travaille avec mon meilleur ami qui est auteur de mes chansons. Il a pu vraiment traduire ce que j'ai à l'intérieur de moi.

ACTUANEWS : Tu es très présent sur les réseaux sociaux, tu as de nombreux fans, c’est important pour toi de garder ce lien avec ton public ?

INCA : C'est la base, sans public il n'y a pas d'artiste ! La relation avec le public est très importante pour moi, mes fans sont très fidèles surtout depuis THE VOICE en 2014. Sur les réseaux il y a un groupe LE ROYAUME D'INCA dans lequel beaucoup de fans sont présents et la communauté ne cesse de grandir.

ACTUANEWS : Tu as produit ton EP grâce au financement participatif, c’était un choix d’impliquer ta communauté dans ton projet ?

INCA : Un choix oui et non car je n'ai jamais eu de production ni de maison de disque qui m'a suivi. C'est difficile d'exister, il faut se battre. En ce moment on mise beaucoup sur les musiques urbaines, de rap. Je respecte mais quand je regarde tous les monuments de la chanson française comme Dalida, Daniel Balavoine mais aussi les artistes d'aujourd'hui Calogero, Gregory Lemarchal je me dis qu'il y a tellement de diversité dans la musique. La chanson française est merveilleuse. J'ai envie de continuer à exprimer mon univers dans l'air du temps tout en conservant cette richesse du patrimoine français dans les textes, dans la musique et dans ma façon de chanter. Je suis un chanteur à voix et j'ai envie d'être moi. D'ailleurs il y a une chanson qui l'exprime très bien dans l'EP : "Être soi" !

il va y avoir beaucoup de surprises

ACTUANEWS : Début juin tu as présenté ton EP en live à Paris au Bateau-Théâtre Le Nez Rouge, quel a été l’accueil du public ?

INCA : Deux ans après "la Légende du Roi Arthur", j'avais peur de n'avoir personne devant moi mais c'était tout le contraire ! J'ai retrouvé l’énergie et l'engouement qu'il y avait lors de la sortie des représentations. Après le showcase, le public m'attendait et c'était tellement beau et touchant. Je me suis dit çà continue et je suis en train de tisser mon histoire.

ACTUANEWS : Tu commences une tournée de Showcases aujourd’hui avec une première date dans ta région, c’était un choix ?

INCA : Oui, je suis très attaché à mes valeurs familiales mais aussi à mes racines italiennes. C'était clairement important de démarrer dans la région. Je viens du Sud !

ACTUANEWS : Tu prépares deux concerts début novembre au Zèbre de Belleville, qu’est-ce qu’il y aura différent par rapport aux lives de juin et aux showcases ?

INCA : Je serai plus longtemps sur scène, il va y avoir beaucoup de surprises, des danseurs, une mise en scène, ça va être un show et un aperçu de la suite.

ACTUANEWS : Tu as tenté le casting de l’Eurovision en 2006, France Télévisions a lancé DESTINATION EUROVISION pour trouver l’artiste qui représentera la France, aimerais-tu y participer ?

INCA : S'ils me contactent pourquoi pas j'étudierai la question. Mais j'ai envie de faire ce que je ressens, de conserver mon univers. Tant pis si aujourd'hui c'est à petite échelle en attendant j'arrive quand même à faire une tournée dans toute la France grâce à CULTURA, aller à la rencontre du public. Je pense qu'on oublie le côté humain dans la musique aujourd’hui et j'ai envie de mettre ces valeurs au premier plan.

ACTUANEWS : Quels sont tes projets ?

INCA : J'ai annoncé une grande nouvelle aujourd'hui. Je serai le premier rôle d'une nouvelle comédie musicale : SIDDHARTHA, l'Opéra Rock sur la vie de Bouddha qui est mal connue en Europe, ce sera un très gros spectacle.

ACTUANEWS : Un dernier mot pour tes fans ?

INCA : Je les remercie d'être fidèles et toujours présents. Cet EP et cette tournée c'est grâce à eux. Aujourd'hui ils sont ma production.
Vous retrouvez toute mon actualité sur mon site officiel incaofficiel et mes réseaux sociaux IncaOfficiel.

Merci à INCA, Florence, Cultura Aubagne, et Manon pour cette Interview.

Anais Debreuille
Marseillaise passionnée par la Musique et les Médias ! En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 11:50 Rencontre avec Nawel Ben Kraïem



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Musique | Vidéo | L'équipe ActuaNews.fr | Concours | Interview | Partenaires | Not Bed TV | Recrutement | Télévision | People | Ciné | Spectacle | Radio | classement | Classement | infolites











News Les PLus Lues







Plus de likes gratuitement