Connectez-vous S'inscrire
ActuaNews.fr




Sport et poker : comment les femmes comptent s’imposer en douceur

15 Janvier 2019 - 17:43


Alors que le début de cette année 2019 est marqué par la sortie d’un film symbolique sur la place des femmes dans les milieux professionnels masculins, à savoir Une femme d’exception (qui reprend le monde conservateur des avocats et du droit), l’occasion nous est donnée d’analyser un autre milieu qui, dans l’imaginaire collectif, est d’abord réservé aux hommes : le poker. Plus que jamais, l’année 2019 marque la montée des quotas féminins dans les tournois et les équipes pro : simple intérêt, grande passion ou réel talent ? Retour sur les femmes du poker.


Femmes et sport : un combo gagnant

Sport après sport, les femmes trouvent peu à peu leur place en matière de compétition en s'imposant de plus en plus comme de sérieuses rivales pour les hommes, en réussissant parfois même bien mieux qu'eux. Ainsi, alors que l'équipe de France féminine de handball est championne du monde en titre, que l'équipe de France féminine de football se prépare à accueillir la Coupe du Monde dans l'Hexagone avec l'envie de réaliser le même exploit que les Bleus en 1998, et qu'Estelle Mossely s'est imposée comme étant la première boxeuse française à être championne olympique de boxe aux Jeux Olympiques d'été de 2016, certaines femmes se font également un nom au poker.

C’est le cas de Maria Konnikova, l’une des dernières recrues professionnelles du milieu. Tout récemment, c’était Isabelle Duchossoy, à l’issue d’un match des sexes au Casino Lyon Vert de Lyon, s’imposant toutes catégories confondues. Après 2h30 de combat acharné, elle a remporté 36 000 euros face au favori, le joueur Lois Dufouleur.

Cette performance mérite largement d'être soulignée à l'heure où le poker reste trop souvent considéré comme étant une activité d'homme. Or, de la même manière qu'Amandine Henry nous expliquait il y a quelque temps que « le football n'est plus un sport d'hommes », le poker ne l'est pas plus. Certes, dans le monde physique, toujours plus d'hommes que de femmes se réunissent autour d'une table pour une partie de Texas Hold'em ou une partie d'Omaha Hi-Lo. Plus précisément, actuellement, le sexe féminin constituerait encore moins de 10% des joueurs de poker dans le monde. Dans les grands tournois de renommées mondiale qui réunissent les meilleurs joueurs et joueuses de poker du moment, on trouve moins d'une joueuse par table en moyenne. Pas très étonnant donc que, la plupart du temps, les gagnants des tournois soient des hommes. Ce chiffre si bas s'explique par le fait que les joueuses de poker rencontrent de nombreux obstacles si elles veulent se lancer à fond dans une telle carrière.


Le poker, un milieu en pleine ouverture pour les joueuses professionnelles

Une femme qui use de ses charmes pour remporter une partie de poker, un cliché
Une femme qui use de ses charmes pour remporter une partie de poker, un cliché
La place des femmes dans le poker, ça donne quoi ?


Car, il faut le dire, les joueuses souffrent encore de nombreux clichés les concernant : pour remporter une partie de cartes, selon une idée générale, ces dernières se serviraient plus de leur physique et de leur charme pour déconcerter les autres joueurs que de leur mémoire et de leur intelligence pour bien cerner les bonnes cartes à jouer. Et dans le cas où elles ne le feraient pas, on juge rapidement qu'elles jouent moins bien que les hommes. Tels sont en tout cas les stéréotypes qui existent encore trop dans ce milieu masculin.

Heureusement, indéniablement, depuis quelques mois voire quelques années, la donne est en train de changer. D'une part, les casinos passent désormais à l'action en tentant d'attirer une nouvelle clientèle féminine. Et, pour ce faire, les établissements misent sur des ingrédients qui sont loin des clichés que l'on pourrait attendre dans un univers si masculin à la base : pas de jetons roses ou de cocktails spéciaux pour faire venir les femmes, mais simplement la promesse d'un moment passé entre joueuses exclusivement.

Si c'est en 1977 que le tout premier tournoi de poker entièrement féminin a été organisé aux États-Unis, c'est surtout au cours des années 1990 et 2000 que le phénomène s'est exporté aux quatre coins du monde, avec notamment des tournois du genre régulièrement organisés dans l'Hexagone. Problème, selon la législation, empêcher un genre de participer à un événement public est interdit en France. C'est pourquoi, si les hommes veulent prendre part à ces tournois féminins, ils en ont légalement la possibilité. C'est dans ce contexte qu'un tournoi de poker organisé à Deauville en 2015 avait vu un quart de ses participants être des hommes, avec l'un d'eux remportant d'ailleurs la victoire. On le voit donc, si les casinos cherchent aujourd'hui à inciter les femmes à jouer au poker et à les protéger du regard parfois dur des hommes, ils ne peuvent pas les enfermer dans des tournois exclusivement féminins. Et c'est d'ailleurs une bonne nouvelle car les femmes sont ravies de jouer au poker avec les hommes !

Plus encore, le poker se féminise à l’échelle professionnelle : alors qu’elles étaient totalement absente des « Team Pro » des grands noms du milieu, elles représentent en moyenne 8 à 15% des effectifs totaux, soit une belle progression en quelques années. Cela est dû à l’intérêt grandissant des femmes pour ce jeu de cartes, mais aussi à la popularisation du jeu sur Internet, ou à travers des émissions de télé-réalité comme « La Maison Du Bluff ». De fait, des femmes compétentes deviennent le fer de lance d’une nouvelle génération de « poker addict » ! Qui sont ces femmes et ces joueuses de talent ?


Les joueuses de poker à suivre en 2019

Le poker en ligne séduit grandement les joueuses
Le poker en ligne séduit grandement les joueuses
Le poker, uniquement dans les casinos ?

C'est ce que l'on constate aujourd'hui avec l'essor de la participation des femmes au poker en ligne. Selon des données dévoilées par la Ligue Française de Poker, actuellement, 40% des joueurs en ligne seraient en fait des joueuses, soit 4 fois plus que pour les tournois dans le monde physique ! Ce qui incite les femmes à jouer davantage au poker en ligne, c'est certainement en grande partie la notion d'anonymat, avec un profil créé et un pseudonyme, qui permet d'éviter tout jugement ou presque. Par ailleurs, les événements 100% féminins (ou presque) se poursuivent en ligne avec des rendez-vous régulièrement donnés pour jouer au poker entre femmes.

Enfin, ce qui change la donne en matière de poker féminin en cette année 2018, c'est indéniablement la réussite de certains talents d'exception. De manière générale, la réussite inspire toujours, n'est-ce pas ? En la matière, les femmes passionnées de poker sont servies : les joueuses de poker ayant dépassé de nombreux hommes en matière de gains ne manquent pas, de Vanessa Selbst à Kathy Liebert en passant par Liv Boeree.

En 2019, d’autres noms féminins du poker sont à suivre, comme Kristen Bicknell, Thi Xoa Nguyen ou encore, Maria Konnikova, que l’on évoquait précédemment. Ces dernières, en remportant des tournois de renommée mondiale ou de manière inattendue, donnent enfin une crédibilité à l'ensemble du sexe féminin. Encore plus fort, elles permettent aussi de répondre à la désormais fameuse question qui turlupine le sexe masculin : les femmes peuvent-elles vraiment gagner au poker contre les hommes ? On en avait déjà eu la preuve, la réponse est oui et, c'est désormais testé et approuvé grâce à Isabelle Duchossoy, c'est possible à l'international comme en France !

Francois Bertin
Rédacteur en Chef qui cherche toujours à vous permettre d'avoir le meilleur de l'information... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 08:58 6 tendances qui définiront le travail du futur


Insolite | Bon Plan | Vidéo Buzz | Tweet Buzz











News Les PLus Lues







Plus de likes gratuitement